DEPECHE

Sit-in d’avocats togolais à Lomé pour le "rétablissement de la légalité"

Le 18 février 2005, publié sur ufctogo.com

Une cinquantaine d’avocats togolais ont organisé vendredi un sit-in devant le palais de Justice de Lomé pour exiger le "rétablissement inconditionnel de la légalité constitutionnelle" au Togo, a constaté un journaliste de l’AFP.

Criant des slogans hostiles au nouveau pouvoir togolais, ces avocats ont notamment dénoncé "le renversement de l’ordre constitutionnel par un groupe d’officiers soutenu par l’Assemblée nationale".

Ils ont également réclamé "la réouverture immédiate" des radios et télévisions privées fermées ces derniers jours par les autorités.

Sept radios et deux télévisions, la plupart considérées comme proche de l’opposition, ont été fermées pour "non-paiement de leurs redevance" fiscale annuelle, ou au motif qu’elles relayaient les appels à manifester de l’opposition.

La Constitution togolaise prévoit, en cas de décès du chef de l’Etat, un intérim du président de l’Assemblée nationale et l’organisation d’une élection présidentielle dans les 60 jours.

Le président Gnassingbé Eyadéma est décédé le 5 février à l’âge de 69 ans et Faure Gnassingbé, désigné par l’armée pour lui succéder, a été investi le 7 février, après que son accession au pouvoir eut été avalisée par les députés grâce à une modification express de la Constitution.

AFP

Dépêches suivantes

Dépêches précédentes

UFC Live !

  • Vous devez installer le module flash correspondant à votre navigateur pour voir ce contenu.

WEB Radios - TV

WEB Radios
Tous unis pour un Togo libre et démocratique
lundi
29 mai 2017
Lomé 31°C (à 12h)