DEPECHE

Plus d’obstacle au dialogue inter-togolais, selon l’opposition

Le 12 avril 2000, publié sur ufctogo.com

Les principaux partis de l’opposition togolaise ont indiqué mercredi dans un communiqué qu’il n’y avait "plus aucun obstacle" à la reprise du dialogue politique avec la mouvance présidentielle, interrompue depuis janvier.

Cette déclaration co-signée par les trois plus importants partis de l’opposition intervient après la publication au journal officiel de la nouvelle loi électorale.

Ils "considèrent que plus aucun obstacle ne s’oppose désormais à la reprise des travaux du comité paritaire de suivi" (CPS) des accords signés en juillet 1999 entre l’opposition et le pouvoir pour permettre de mettre un terme à la crise politique que connaît le pays depuis le début des années 90.

Le Comité d’action pour le renouveau (CAR) de Yao Agboyibo, la Convention démocratique des peuples africains (CDPA) de Léopold Gnininvi et l’Union des forces de changement (UFC) de Gilchrist Olympio boycottent depuis le début de l’année les travaux du CPS.

Ces trois partis demandent dans leur communiqué la mise en place "dans les meilleurs délais" de la commission électorale nationale indépendante, prévue par la nouvelle loi électorale.

Ils ont également exigé "le respect par le chef de l’Etat de son engagement de dissoudre l’assemblée nationale".
AFP

Dépêches suivantes

Dépêches précédentes

UFC Live !

  • Vous devez installer le module flash correspondant à votre navigateur pour voir ce contenu.

WEB Radios - TV

WEB Radios
Tous unis pour un Togo libre et démocratique
samedi
18 novembre 2017
Lomé 26°C (à 05h)