DEPECHE

Pendant deux mois, le Vietnam va célébrer les 50 ans de Dien Bien Phu

Le 14 mars 2004, publié sur ufctogo.com

HANOI (AFP) - samedi 13 mars 2004 - 13h09 - Le Vietnam s’apprête à célébrer pendant deux mois le cinquantenaire de la bataille de Dien Bien Phu, victoire historique des forces vietnamiennes sur l’armée coloniale française et tournant de l’indépendance du pays.
Les combats avaient démarré le 13 mars 1954, opposant au total près de 15.000 militaires Français (dont beaucoup originaires de l’empire colonial) et 50.000 résistants vietminh dirigés par le général Vo Nguyen Giap.

Ils s’étaient achevés le 7 mai par la reddition du colonel Christian de la Croix de Castries, chef de la garnison de Dien Bien Phu. La bataille avait fait 3.000 morts ou disparus côté français, entre 8.000 et 10.000 côté vietnamien.

Deux mois plus tard, le 21 juillet 1954, les accords de Genève scellaient la défaite française et la partition du pays, prélude à l’engagement américain dans la guerre du Vietnam.

Signe que les objectifs économiques du régime de Hanoï prennent le pas sur sa légitimité militaire, l’anniversaire du début de la bataille, samedi, sera l’occasion du lancement d’une "année du tourisme".

Les cérémonies les plus importantes ne seront organisées qu’en mai. Les deux mois à venir permettront aux dirigeants vietnamiens de rappeler l’importance du sacrifice, de la mobilisation des masses et de l’unité du Parti communiste au pouvoir.

"Leur interprétation de la victoire de Dien Bien Phu leur permet de faire appel au nationalisme comme un des fondements de la légitimité du régime", estime Carl Thayer, spécialiste du Vietnam à l’Australian Defense Force Academy. "Ils pensent que la jeunesse d’aujourd’hui doit se souvenir du noble sacrifice de ses grands-parents".

Hanoï veillera pourtant à ne pas vexer la France, avec laquelle les relations sont bonnes et concentrées sur le développement économique et la coopération.

Fin février, le ministre délégué à la Coopération et à la Francophonie, Pierre-André Wiltzer, a souligné la nécessité de "regarder ensemble ces moments souvent douloureux avec lucidité, objectivité et compassion pour les victimes".

"Les célébrations commémorent une victoire contre le colonialisme mais ne représentent pas l’expression d’un sentiment anti-français. Les Vietnamiens ressentent simplement un besoin idéologique de célébrer cette bataille", relève un diplomate français.

En mars 2003, le secrétaire d’Etat aux Anciens Combattants, Hamlaoui Mekachera, s’était rendu au Vietnam pour proposer une démarche de "mémoire partagée" et évoquer la possibilité de "construire un hommage ensemble, qui serait un témoin à transmettre aux nouvelles générations".

Dans ce cadre, deux colloques sont consacrés à la période : l’un a eu lieu à Paris en novembre dernier, un autre est prévu à Hanoï en avril prochain. Et le mémorial dédié aux soldats français morts à Dien Bien Phu —une initiative privée d’un légionnaire aujourd’hui décédé— a été officialisé.

Mais les autorités vietnamiennes n’auront pas été au-delà, rejetant notamment pour l’heure l’érection d’une stèle sur la RC-4, où les combats avaient causé de lourdes pertes côté français.

"Dien Bien Phu, avec la chute de Saïgon en 1975, constitue l’une des grandes sources de légitimité du Parti communiste vietnamien. Le Vietnam avait besoin de célébrer la bataille en famille, sans la France", note un observateur attentif.

Selon plusieurs sources, des discussions seraient encore en cours sur la forme que prendrait une présence française aux cérémonies officielles vietnamiennes.

L’anniversaire constituera probablement par ailleurs la dernière apparition publique du général Giap, 92 ans, véritable icône populaire, depuis longtemps exclu des affaires politiques.

Lors d’un séminaire sur le sujet, le militaire rappelait récemment la fierté de son pays : "La victoire de Dien Bien Phu a secoué la planète, résonnant jusque dans les zones isolées où les peuples vivaient en esclavage, en les réveillant et en leur apportant la force pour se lever".

© 2004 AFP

Dépêches suivantes

Dépêches précédentes

UFC Live !

  • Vous devez installer le module flash correspondant à votre navigateur pour voir ce contenu.

WEB Radios - TV

WEB Radios
Tous unis pour un Togo libre et démocratique
dimanche
19 novembre 2017
Lomé 27°C (à 20h)