DEPECHE

Ouverture jeudi de la 6-ème édition du FESTHEF à Assahoun

Le 22 août 2001, publié sur ufctogo.com

La sixième édition du Festival de théâtre de la fraternité (FESTHEF) s’ouvre jeudi à Assahoun, localité située à une cinquantaine de km au nord-ouest de Lomé, avec la participation de 15 compagnies venues de dix pays africains et de la France.

Cette manifestation culturelle, à laquelle seront présents cette année plus de 500 invités, a été lancée pour la première fois en 1993 durant la grande grève qu’avait connue le Togo à cette époque.

Pour s’occuper pendant les vacances, les jeunes avaient décidé d’organiser cette manifestation dénommée festival de théâtre de l’amitié à laquelle avaient participé quatre troupes togolaises.

Vu le succès enregistré, les organisateurs ont élargi les deuxième et troisième éditions à toutes les compagnies du pays et à celles des pays limitrophes du Togo que sont le Bénin et le Ghana.

La quatrième édition, tenue en 1997, avait enregistré la participation d’une troupe française et avait retenu le principe de l’organisation annuelle de ce festival qui se tenait jusque-là tous les deux ans.

Le FESTHEF, qui bénéficie de l’appui de l’Agence intergouvernementale de la Francophonie, a plusieurs activités à son programme, notamment un symposium des responsables de festivals africains, une résidence d’écriture de jeunes auteurs d’Afrique, un concours national "plumes togolaises", une exposition littéraire et artistique, des rencontres professionnelles, un forum "vivre de son art" et un cabaret des écrivains.

Il y aura en outre des spectacles, des conférences, des sorties touristiques et des ateliers de formation artistiques, autant d’activités qui bénéficieront de la couverture de médias internationaux tels que RFI, Africa N°1, BBC, CFI et TV5, ainsi que plusieurs radios nationales.

Selon le responsable du département Sélection et Programmation du FESTHEF, M. Gaétan Noussouglo, le symposium des responsables de festivals réunira dix responsables qui pourront offrir des opportunités aux acteurs avec l’achat des spectacles car, a-t-il déclaré, les créations en Afrique ne connaissent généralement que deux à trois représentations de leur vie.

Avec les opportunités offertes par le FESTHEF, les troupes pourront faire le tour de dix autre pays d’Afrique. De ce fait, les artistes auront le loisir de signer des contrats qui pourront leur ouvrir d’autres horizons, ce qui aidera à pérenniser la création africaine car, a affirmé, M. Noussouglo, c’est là le grand enjeu de cette sixième édition.

Le FESTHEF concourt en outre à la promotion du théâtre africain en ce sens qu’il favorise un engouement du public vers les créations africaines de manière que de cinq compagnies il y a trois ans, le Togo en compte aujourd’hui 45.

Les formations qui seront dispensées au cours du festival porteront, a-t-il expliqué, sur des domaines aussi divers que la mise en scène, la scénographie, la régie lumière et les jeux d’acteurs.

Outre le Togo, les participants à cette sixième édition du FESTHEF viennent des pays suivants : Bénin, Burkina Faso, Gabon, Ghana, Guinée, Niger, Nigeria, RD Congo, Sénégal et France.

Agence PANAPRESS, Lomé, Togo

Dépêches suivantes

Dépêches précédentes

UFC Live !

  • Vous devez installer le module flash correspondant à votre navigateur pour voir ce contenu.

WEB Radios - TV

WEB Radios
Tous unis pour un Togo libre et démocratique
mardi
22 août 2017
Lomé 27°C (à 15h)