DEPECHE

Ouverture des consultations UE-Togo à Bruxelles le 14 avril

Le 31 mars 2004, publié sur ufctogo.com

Les consultations entre l’Union européenne (UE) et le Togo sur le "renforcement de la démocratie" doivent s’ouvrir à Bruxelles le 14 avril, a-t-on appris mercredi de source européenne.

"Les consultations entre le Togo et l’UE vont finalement démarrer le 14 avril à Bruxelles. Une feuille de route a été déjà élaborée par les Etats membres de l’Union", a déclaré cette source à l’AFP.

"C’est un document très détaillé, mais propre à l’UE. Les autorités togolaises recevront, dans les jours à venir, une lettre d’invitation qui porte de manière synthétique toutes les préoccupations soulevées par les Etats membres de l’Union. Les discussions porteront sur plusieurs sujets dont notamment les principes démocratiques et les droits de l’homme au Togo", a-t-elle indiqué.

Selon cette feuille de route, dont l’AFP a obtenu les grandes lignes, la partie togolaise sera appelée à donner des précisions sur certaines préoccupations, dont "les mesures envisagées pour réactiver le dialogue politique national et parvenir à un cadre législatif réglementaire électoral acceptable par l’ensemble des acteurs politiques, l’état de la mise en oeuvre de la loi sur la décentralisation adoptée en 1998 et les mesures envisagées pour la mise en place des collectivités locales représentatives élues".

L’UE s’est également préoccupée des conditions de détention et de traitement d’opposants politiques, ainsi que des mesures prises par les autorités togolaises pour assurer le "respect des droits de l’Homme garantis par la constitution togolaise et la convention des Nations unies contre la torture" à laquelle le Togo a adhéré.

Le 8 janvier, la Commission européenne avait proposé aux Etats membres de l’UE d’engager avec le Togo des consultations sur le renforcement de la démocratie. Elle a expliqué avoir "saisi l’ouverture" manifestée en octobre dernier par le Premier ministre togolais Koffi Sama d’engager de telles discussions.

L’UE a interrompu son aide au Togo depuis 1993 pour "déficit démocratique" et, depuis plusieurs années, les actions européennes se limitent à des projets sociaux en direction de la société civile, en vertu d’un principe de "non pénalisation" de la population.

A ces projets sociaux s’ajoutent des financements de coopération régionale, notamment dans le cadre de la Communauté économique des Etats d’Afrique de l’ouest (CEDEAO) et le l’union économique monétaire ouest-africaine (UEMOA).

Le Togo est par ailleurs tenu à l’écart du 8ème Fonds européen de développement (FED), les actions en cours étant financées par les reliquats disponibles au titre des 6ème et 7ème FED (estimés à 47 millions d’euros) et des transferts d’aides non-programmables visant à stabiliser les recettes d’exportation des produits de base pour un montant de 27 millions d’euros.

© AFP.

Dépêches suivantes

Dépêches précédentes

UFC Live !

  • Vous devez installer le module flash correspondant à votre navigateur pour voir ce contenu.

WEB Radios - TV

WEB Radios
Tous unis pour un Togo libre et démocratique
mercredi
18 octobre 2017
Lomé 26°C (à 21h)