DEPECHE

Olympio conteste les résultats des élections

Le 25 juin 1998, publié sur ufctogo.com

M. Gilchrist Olympio, chef de l’Union des Forces du Changement (UFC -principal parti d’opposition), a contesté jeudi les résultats des élections annoncés mercredi par le ministre de l’intérieur, annonçant qu’il usera de tous les moyens possibles pour publier les vrais chiffres.

M. Olympio a indiqué au cours d’une conférence de presse, que les chiffres en possession de son parti démontrent sa victoire à une majorité de 59 pour cent du suffrage exprimé.

"Nous contestons ainsi la validité et la légalité des résultats annoncées par le ministre de l’intérieur. Ces résultats ne peuvent pas être acceptés car ils n’ont pas de base légale et ne peuvent être validés", a notamment dit M. Olympio.

Selon lui, les chiffres obtenus auprès des présidents des 4.600 bureaux de vote par les militants de son parti indiquent qu’il a remporté 75 pour cent des voix dans le sud, 52 pour cent dans le nord et 87 pour cent à Lomé.

"Il nous parait donc étrange que le ministre de l’intérieur ait déclare M. Eyadéma vainqueur", a-t-il ajouté. "En réalité, d’après les chiffres que nous avons recueilli, M. Eyadema a obtenu 34 pour cent du suffrage exprimé".

M. Olympio a déclaré que les rapports de certains observateurs internationaux ayant supervisé les élections contestaient aussi les chiffres et la légalité des résultats.

L’élection présidentielle togolaise a été plongée dans la confusion mardi après l’annonce de la démission de la présidente de la Commission électorale, Mme Awa Nana, qui a fait état de menaces et de manœuvres d’intimidation contre sa personne. Quatre autres responsables de la Commission électorale ont aussi démissionné.

Panafrican News Agency (PANA), Lomé, Togo

Dépêches suivantes

Dépêches précédentes

UFC Live !

  • Vous devez installer le module flash correspondant à votre navigateur pour voir ce contenu.

WEB Radios - TV

WEB Radios
Tous unis pour un Togo libre et démocratique
dimanche
17 décembre 2017
Lomé 27°C (à 00h)