DEPECHE

Obansanjo (Nigéria) n’acceptera pas de transition non constitutionnelle au Togo

Le 6 février 2005, publié sur ufctogo.com

LAGOS - Le président nigérian Olusegun Obasanjo, président en exercice de l’Union africaine (UA), a affirmé samedi que l’organisation "n’acceptera aucune transition non-constitutionnelle au Togo", après l’annonce que l’armée togolaise "confie" le pouvoir à un des fils du président Gnassingbé Eyadéma décédé.

"Le président Obasanjo a affirmé que l’UA n’acceptera aucune transition non-constitutionnelle au Togo", a déclaré sa porte-parole Remi Oyo.

"Le président Obasanjo a encouragé le peuple togolais à réclamer le respect de la Constitution nationale concernant le pouvoir intérimaire au Togo, qui aboutira à l’élection démocratique du président du Togo conformément à la Constitution", a poursuivi la porte-parole.

Peu après l’annonce du décès du président Eyadéma, les Forces armées togolaises (FAT) ont "confié" samedi le pouvoir à Faure Gnassingbé Eyadéma, un des fils du chef de l’Etat.

La Constitution togolaise prévoit qu’en cas de vacance de la présidence de la république, le président de l’Assemblée nationale exerce l’intérim et qu’une élection présidentielle est organisée dans les soixante jours.

Le président de l’Assemblée, membre du parti au pouvoir, se trouvait hors du pays à l’annonce du décès.

©AFP / 06 février 2005 00h09

Dépêches suivantes

Dépêches précédentes

UFC Live !

  • Vous devez installer le module flash correspondant à votre navigateur pour voir ce contenu.

WEB Radios - TV

WEB Radios
Tous unis pour un Togo libre et démocratique
mardi
25 juillet 2017
Lomé 23°C (à 05h)