DEPECHE

Manifestation interdite : l’opposition dénonce les "entraves du pouvoir"

Le 18 août 2001, publié sur ufctogo.com

L’opposition togolaise a protesté samedi contre les "entraves du pouvoir à la liberté d’expression", après avoir été empêché d’organiser une manifestation à Lomé.

Dans un communiqué transmis à l’AFP, les organisateurs de cette manifestation destinée à protester contre la condamnation à six mois de prison ferme d’un des principaux leaders de l’opposition, Yawovi Agboyibo, "élèvent une vive protestation contre les entraves du pouvoir à la liberté d’expression en violation flagrante de la Constitution".

Les forces de l’ordre s’étaient déployées samedi matin à Lomé pour empêcher ce meeting, interdit par le ministre de l’Intérieur.

Le 11 août dernier, une manifestation pour réclamer la libération de M. Agboyibo avait déjà été interdite de la même manière.

Dans son communiqué, l’opposition "condamne vivement cette pratique d’exclusion" et demande à ses sympathisants "de rester prêts à répondre à tout appel pour d’autres actions".

Condamné à six mois de prison pour "diffamation et diffusion de fausses nouvelles" à la suite d’une plainte du premier ministre togolais, Agbéyomé Kodjo, Me Agboyibo est actuellement détenu à la prison de Lomé en vertu d’un mandat de dépôt publié le 3 août dernier.

Agence France-Presse (AFP), Lomé, Togo

Dépêches suivantes

Dépêches précédentes

UFC Live !

  • Vous devez installer le module flash correspondant à votre navigateur pour voir ce contenu.

WEB Radios - TV

WEB Radios
Tous unis pour un Togo libre et démocratique
samedi
25 mars 2017
Lomé °C (à 0h)