DEPECHE

Manifestation à Lomé‚ pour la libération de trois prisonniers d’opinion

Le 29 mai 1999, publié sur ufctogo.com

Le 22 mai à Lomé, plus de 8000 personnes ont manifesté pour réclamer la libération de trois opposants. Ils sont accusés par les autorités togolaises d’avoir fourni des "informations erronées et des faux témoignages" à Amnesty International.

Il s’agissait du rapport "Togo : état de terreur", sur les violations des droits humains au Togo. La manifestation était organisée par un comité‚ de neuf partis d’opposition en fait la majorité démocratique togolaise, dont l’Union des Forces de Changement (UFC), et trois associations de défense des droits de l’Homme.

Les manifestants réclament "la libération immédiate et inconditionnelle" des opposants Nestor Tengu‚ François Gayibor, et Antoine Koffi Nadjombé, correspondant local d’Amnesty International au Togo.

Pour les togolais, le temps est venu de faire la lumière sur tous les crimes dénoncés depuis des années au TOGO. Les manifestants ont exigé "la mise sur pied dans les meilleurs délais, d’une commission internationale d’enquête indépendante".

UFCTOGO 29 mai 1999

Dépêches suivantes

Dépêches précédentes

UFC Live !

  • Vous devez installer le module flash correspondant à votre navigateur pour voir ce contenu.

WEB Radios - TV

WEB Radios
Tous unis pour un Togo libre et démocratique
vendredi
18 août 2017
Lomé 25°C (à 18h)