DEPECHE

Les taximens de Lomé désespérés, ne trouvent plus de "clients"

Le 13 novembre 2005, publié sur ufctogo.com

Les taximens de Lomé se disent désespérés et las de leur métier parce que ne trouvant plus de " clients" à transporter, depuis l’augmentation du tarif du transport, témoigne un correspondant local de XINHUA à Lomé.
"Depuis trois semaines, les gens ne montent plus aux points d’afflux ; ils préfèrent parcourir une partie de leur trajet à pied avant de monter, parfois à mi-parcours, dans un taxi, histoire d’amoindrir le coût du transport", déclare un taximen tout suant à son volant. Et ce dernier d’ajouter : "Nous sommes parfois obligés de les supplier de monter et de nous payer un prix sacrifié, parce que nous devons nécessairement faire recettes et faire des comptes le soir à notre patron."

C’est le même ton plaintif chez tous les taximens, que ce soit sur les artères Adigome-Protestant, Hôpital-Bè ou Kodjoviakopé- Grand Marché.

Suite à une récente revue à la hausse des prix des carburants, les tarifs du transport urbain ont sensiblement augmenté.

Les tarifs sont passés, selon les trajets de 125 à 175 FCFA, de 150 à 200 FCFA et de 250 à 300 FCFA.

Dépêches suivantes

Dépêches précédentes

UFC Live !

  • Vous devez installer le module flash correspondant à votre navigateur pour voir ce contenu.

WEB Radios - TV

WEB Radios
Tous unis pour un Togo libre et démocratique
dimanche
23 avril 2017
Lomé 32°C (à 13h)