DEPECHE

Les syndicats togolais menacent d’aller en grève

Le 17 novembre 2006, publié sur ufctogo.com

Les cinq centrales syndicales du Togo regroupées au sein de l’Intersyndicale des travailleurs du Togo (ISTT) menacent de lancer un mot d’ordre de grève à leurs adhérents, accusant le gouvernement de n’avoir pas honoré ses engagements pris dans un protocole d’accord social tripartite (gouvernement-patronat-travailleurs) signé le 11 mai dernier.

Dans une déclaration remise à la presse, les travailleurs qui affirment avoir été dupés par le pouvoir, réclament notamment l’apurement des arriérés de salaires dans un délai de 12 mois, et l’organisation des états généraux de l’Administration publique annoncés pour le 7 août dernier et reportés déjà deux fois.

Selon les travailleurs, c’est au cours de ces assises que doivent être discutées les propositions de revalorisation de la grille salariale, les rémunérations et pensions et les éléments essentiels devant avoir leur traduction dans le budget exercice 2007, qui doit être voté par l’Assemblée nationale au 31 décembre prochain.

Ce manquement irrite les travailleurs qui constatent que le Comité ad hoc de suivi des accords du dialogue social entre l’Etat, les syndicats des travailleurs et ceux du patronat n’est pas mis en place six mois après la signature du protocole.

Ils réclament en outre la revue à la baisse des prix du carburant, du ciment, des télécommunications, car, ont-ils relevé, "le panier de la ménagère ne cesse de se réduire de jour en jour".

"Nous avons l’impression que le gouvernement croit avoir déjà réglé tous les autres problèmes une fois résolues les questions politiques", s’est écrié Béliki Akouété, secrétaire général de la Confédération syndicale des travailleurs du Togo(CSTT), membre de l’ISTT.

"Le problème social est là, en l’état. Les doléances que nous avons soumises et qui ont fait l’objet d’un chronogramme d’actions n’ont pas été solutionnées six mois après l’Accord", a- t-il martelé, ajoutant avoir le sentiment que le gouvernement "se moque des travailleurs".

Lors d’une assemblée générale vendredi après-midi vendredi à la Bourse du travail, à Lomé, tous les syndicats et leurs bases se sont dit d’accord pour une grève d’une journée devant toucher tous les secteurs et sur toute l’étendue du territoire.

La date du débrayage n’est pas encore connue.

Dépêches suivantes

Dépêches précédentes

UFC Live !

  • Vous devez installer le module flash correspondant à votre navigateur pour voir ce contenu.

WEB Radios - TV

WEB Radios
Tous unis pour un Togo libre et démocratique
jeudi
23 novembre 2017
Lomé 27°C (à 09h)