DEPECHE

Les partis demandent au gouvernement d’engager le processus électoral

Le 24 mai 2000, publié sur ufctogo.com

Les partis politiques togolais, réunis au sein du Comité paritaire de suivi (CPS) des accords signés en juillet 1999 entre le pouvoir et l’opposition, ont invité mercredi le gouvernement à engager au plus tôt le processus électoral.

Selon un communiqué transmis à l’AFP, les membres du CPS, qui regroupe des représentants de l’ensemble de la classe politique togolaise, "ont manifesté leur inquiétude au sujet du retard pris pour la nomination des membres de la Commission électorale nationale indépendante" (CENI).

Le chef de l’Etat togolais, le général Gnassingbé Eyadéma, s’était engagé à dissoudre cette année l’actuel parlement et à se retirer du pouvoir à la fin de son mandat en 2003.

Les membres du CPS, qui tenaient leur 39ème séance, ont "exprimé leur souci unanime de voir la CENI installée au plus tôt pour un lancement rapide du processus électoral". La CENI doit être composée de 2O membres, également répartis entre le pouvoir et l’opposition. L’actuel parlement, presque exclusivement composé de membres du parti présidentiel, la Rassemblement du peuple togolais (RPT), avait été élu en mars 1999 au cours d’un scrutin boycotté par l’opposition.

AFP

Dépêches suivantes

Dépêches précédentes

UFC Live !

  • Vous devez installer le module flash correspondant à votre navigateur pour voir ce contenu.

WEB Radios - TV

WEB Radios
Tous unis pour un Togo libre et démocratique
vendredi
26 mai 2017
Lomé 25°C (à 09h)