DEPECHE

Les législatives togolaises pourraient se tenir le 24 juin 2007

Le 24 octobre 2006, publié sur ufctogo.com

Les législatives pourraient se tenir le 24 juin 2007 au Togo, a appris APA de source bien informée proche de la Commission Électorale Nationale Indépendante (CENI), en attendant l’officialisation de ladite date par décret présidentiel.

L’organisation d’élections législatives constitue l’une des conditions posées par l’Union Européenne pour la reprise de sa coopération avec le Togo.

Une délégation européenne qui a séjourné à Lomé du 17 au 19 octobre en vue d’« évaluer la mise en oeuvre des 22 engagements » a réitéré cette exigence d’élections « transparentes » en vue d’une reprise effective de la coopération de l’UE avec le Togo. En avril 2004, Lomé avait pris 22 engagements de bonne gouvernance auprès de l’Union européenne qui avait suspendu sa coopération avec le Togo pour « déficit démocratique ».

Par ailleurs, les 19 membres de la CENI n’ayant pu désigner vendredi dernier le président de l’institution comme prévu, faute de consensus, se retrouvent mardi matin pour poursuivre la concertation. « Le consensus n’a pu être obtenu malgré le désistement du candidat du RPT sur les quatre candidats de départ », a affirmé une source proche de la CENI, qui a requis l’anonymat.

« Sont restés en lice les candidats de l’Union des forces de changement (UFC), en la personne de Jean-Claude Codjo Delava, de M. James Amaglo du Comité d’Action pour le Renouveau (CAR) et M. Henri Lardja Kolani du Parti pour la Démocratie et le Renouveau (PDR) » de Zarifou Ayeva, l’actuel ministre des Affaires étrangères.

Le consensus a été retenu comme mode de prise de décision pour éviter le diktat du Rassemblement du Peuple Togolais (RPT, au pouvoir) en cas de vote, avec ses cinq représentants au sein de la CENI contre deux pour chacun des partis.

La CENI, installée le 13 octobre dernier et chargée d’organiser et de superviser les prochaines législatives, est actuellement dirigée par un bureau provisoire qui a à sa tête Mme Henriette Olivia Amédjogbe-Kuévi, membre de la Convergence Patriotique Panafricaine (CPP) de l’ex-Premier ministre Edem Kodjo.

Ses 19 membres ont prêté serment le 19 octobre et se sont retrouvés vendredi en vue de désigner en leur sein le président. Ils ont promis de se retrouver mardi.

Agence de Presse Africaine (APA) - Visiter le site

Dépêches suivantes

Dépêches précédentes

UFC Live !

  • Vous devez installer le module flash correspondant à votre navigateur pour voir ce contenu.

WEB Radios - TV

WEB Radios
Tous unis pour un Togo libre et démocratique
mardi
25 avril 2017
Lomé 28°C (à 04h)