DEPECHE

Les Togolais dans l’attente des résultats de la médiation ouest-africaine

Le 16 février 2005, publié sur ufctogo.com

Après une rencontre mardi à Lomé avec une délégation de la Communauté économique des Etats d’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) dont les résultats ne sont pas encore connus, les autorités togolaises n’excluaient pas un retour à l’ordre constitutionnel permettant de désamorcer la crise.

Parallèlement, l’opposition togolaise a décidé de maintenir la pression sur le régime du président investi Faure Gnassingbé qui a succédé à son père, Gnassingbé Eyadéma décédé le 5 février, en maintenant son programme de protestation dans l’attente des résultats de la médiation ouest-africaine.

Mercredi, six partis d’opposition ont reporté une conférence de presse "pour attendre les résultats de la mission de la CEDEAO" tout en maintenant "la mobilisation contre le coup d’Etat constitutionnel", a affirmé à l’AFP Martin Aduayom, un des responsables de la Convention démocratique des peuples africains (CDPA).

"C’est la journée du suspense, tous les schémas sont possibles, et tant que l’intéressé lui-même, le chef de l’Etat autoproclamé, n’a pas donné sa position, nous ne pouvons faire que des supputations", a ajouté Léopold Gnininvi, président de la CPDA.

Les dirigeants de l’opposition n’ont pas rencontré la délégation de la CEDEAO qui s’est rendue mardi à Lomé et a vu M. Gnassingbé sans livrer les résultats des négociations.

Le secrétaire exécutif adjoint de la CEDEAO, le général malien Cheikh Oumar Diarra, s’est borné à évoquer "un grand succès", tandis que la ministre nigérienne des Affaires étrangères, chef de délégation, a souhaité "conserver la primeur des résultats aux chefs d’Etat".

La CEDEAO devrait présenter un communiqué prochainement.

Différents scénarios sont actuellement à l’étude : le retour au statu quo ante et le rétablissement de la légalité constitutionnelle, qui signifieraient le départ de M. Gnassingbé du pouvoir et le retour du président démis de l’Assemblée Nationale, Fambaré Natchaba Ouattara actuellement au Bénin, qui devrait organiser des élections présidentielles sous 60 jours.

Autre possibilité, accepter qu’une courte transition soit conduite par M. Gnassingbé à condition qu’il organise "dès que possible" des élections législatives puis présidentielles.

"Les autorités togolaises n’excluent pas un retour à l’ordre constitutionnel. Pour l’instant, les discussions toujours en cours", a indiqué mercredi une source togolaise proche des négociations, reprenant une hypothèse exprimée par la CEDEAO.

Il serait "maladroit d’anticiper sur les résultats des négociations. Il serait souhaitable de laisser le temps aux deux parties, afin qu’une solution soit trouvée. Elles ont bien commencé hier et nous espérons obtenir de meilleurs résultats", a estimé une source proche de la CEDEAO.

Une source gouvernementale togolaise avait expliqué à l’AFP à l’issue des discussions que "la réflexion est en cours. Nous avons donné le temps au temps. Maintenant, on va voir ce qui va se passer".

Pour Yawovi Agboyibo, président du Comité d’action pour le Renouveau (CAR), un des principaux partis d’opposition, "aucune information n’a filtré jusqu’à nous pour le moment. Notre programme et nos revendications restent les mêmes".

Jeudi, l’opposition doit assister aux obsèques des manifestants tués par les forces de sécurité au cours des heurts du 12 février à Lomé. Elle organise une nouvelle "marche pacifique" suivie d’un meeting samedi.

Le gouvernement a interdit depuis le 7 février toute manifestation pour une durée de deux mois, période du "deuil national" décrété après le décès du président Eyadéma.

Par ailleurs, des associations de journalistes ont "condamné" mercredi la fermeture, ces derniers jours, de sept radios et de deux télévisions privées par les autorités.

La plupart de ces radios et télévisions sont considérées comme proches de l’opposition.

AFP

Dépêches suivantes

Dépêches précédentes

UFC Live !

  • Vous devez installer le module flash correspondant à votre navigateur pour voir ce contenu.

WEB Radios - TV

WEB Radios
Tous unis pour un Togo libre et démocratique
mardi
28 mars 2017
Lomé °C (à 0h)