DEPECHE

Le principal opposant Gilchrist Olympio de retour dans son pays

Le 26 avril 2006, publié sur ufctogo.com

L’opposant togolais et leader de l’Union des forces du changement (UFC) Gilchrist Olympio est arrivé mercredi dans son pays, après un an d’absence.

Arrivé par la route depuis le Ghana voisin, M. Olympio a été accueilli du côté togolais de la frontière plusieurs centaines de ses partisans et militants de son parti.

Vêtu d’un boubou traditionnel de couleur jaune, il a rempli normalement les formalités administratives du côté ghanéen puis togolais de la frontière, avant de s’adresser brièvement à la presse.

"Je suis venu participer à la fête (du 46e anniversaire de l’indépendance, prévue ce jeudi 27 avril) avec nos compatriotes et nos amis", a déclaré M. Olympio, se réjouissant de l’importance donnée cette année par le gouvernement à l’évènement.

L’opposant s’est ensuite engouffré dans un véhicule 4X4 pour se rendre au siège de son parti dans la capitale togolaise (voisine de la frontière).

Aucun officiel du gouvernement togolais n’était présent.

Il animera jeudi un meeting devant ses partisans, dans un stade de Lomé, et restera dans son pays jusqu’à samedi, avant de repartir pour l’étranger.

Fils de Sylvanus Olympio, le premier président du Togo assassiné en 1963, Gilchrist Olympio, 69 ans, vit en exil en France depuis 1999.

Selon ses proches, M. Olympio reste en exil car il a des craintes sur sa "sécurité" après avoir été victime d’un attentat en mai 1992 dans le centre du pays.

Depuis lors, il n’effectue que de brèves visites dans la capitale togolaise. Sa dernière visite à Lomé remonte à mars 2005, la veille de la présidentielle à laquelle son parti avait participé.

AFP

Dépêches suivantes

Dépêches précédentes

UFC Live !

  • Vous devez installer le module flash correspondant à votre navigateur pour voir ce contenu.

WEB Radios - TV

WEB Radios
Tous unis pour un Togo libre et démocratique
mercredi
28 juin 2017
Lomé 28°C (à 13h)