DEPECHE

Le président guinéen Lansana Conté réélu avec 95,63% des voix

Le 24 décembre 2003, publié sur ufctogo.com

CONAKRY (AFP) - 24/12/2003 22h44 - Le président guinéen, le général Lansana Conté, a été réélu au premier tour de l’élection présidentielle du 21 décembre avec 95,63% des suffrages, selon les résultats complets du scrutin annoncés mercredi soir à Conakry par le ministre de l’Administration du territoire, Moussa Solano.

L’unique adversaire de M. Conté, Mamadou Bhoye Barry, leader d’un petit parti difficilement classable, obtient 4,37% des voix, a précisé le ministre au cours d’une rencontre avec la presse.

Selon le ministre, le taux de participation a été de 82,76% des 5.009.780 électeurs inscrits. 4.084.219 suffrages ont été "valablement exprimés" et 61.808 bulletins nuls ont été dénombrés.

Pour être définitifs, ces résultats doivent être validés par la Cour suprême dans un délai de 72 heures.

Mercredi après-midi, Mamadou Bhoye Barry, leader et seul député de l’Union pour le progrès national (UPN), avait affirmé avoir remporté l’élection avec 56,16% des suffrages, en se basant sur des chiffres recueillis par son camp.

Il avait accusé le régime de "fabriquer d’autres résultats", en affirmant qu’il ne les reconnaîtrait pas. Il avait dénoncé des trucages à grande échelle, notamment des votes multiples se chiffrant, selon lui, par centaines, des bourrages d’urnes et manipulations de résultats à Kaloum, quartier administratif et des ambassades à Conakry.

Mamadou Bhoye Barry, peu connu des Guinéens, s’est présenté comme un "opposant modéré" à cette élection boycottée par les poids-lourds de l’opposition. Ceux-ci, estimant que le scrutin n’offrait aucune garantie de transparence, avaient décidé de ne pas y prendre part et avaient appelé leurs militants à en faire autant. Selon eux, le général Conté se considère comme un "président à vie" et sous son régime, qu’ils jugent "fini", les élections seront toujours frauduleuses.

L’un d’eux, Sidya Touré, ancien Premier ministre et leader de l’Union des forces républicaines (UFR), avait affirmé dimanche "qu’il n’y a pas eu de vote" en Guinée.

"Nous estimons que sur l’ensemble du territoire, il n’y a pas eu 10% de votants. Il n’y a pas eu de vote, nous considérons qu’il n’y a pas eu d’élection, que 90% des gens n’y ont pas participé", avait déclaré M. Touré à l’AFP, relevant en outre que le président sortant avait "voté dans un véhicule".

La télévision officielle guinéenne avait montré dimanche Lansana Conté votant sans sortir de son véhicule, dans un camp militaire de la capitale.

Le mauvais état de santé du général Conté, qui souffre notamment de diabète, est un des arguments de l’opposition pour réclamer son départ. Le président reconnaît qu’il a "mal au pied" mais estime que sa "tête" fonctionne assez bien pour continuer à assumer sa fonction.

Lansana Conté, 69 ans, a été porté au pouvoir par un coup d’Etat en avril 1984. Il avait été élu en 1993 et réélu en 1998.

AFP

Dépêches suivantes

Dépêches précédentes

UFC Live !

  • Vous devez installer le module flash correspondant à votre navigateur pour voir ce contenu.

WEB Radios - TV

WEB Radios
Tous unis pour un Togo libre et démocratique
mercredi
22 novembre 2017
Lomé 27°C (à 07h)