DEPECHE

Le président ghanéen Kuffuor complice du chef de l’Etat togolais, Eyadéma

Le 1er février 2004, publié sur ufctogo.com

CONFIDENTIEL

Kuffuor pour Eyadéma

Le président ghanéen se rend complice des tentatives du chef de l’Etat togolais, le général Eyadéma, pour tenir à l’écart le principal leader de l’opposition, Gilchrist Olympio.

En effet, les autorités ghanéennes n’ont pas émis de duplicata du passeport de M. Olympio, qui en avait été privé sans justification aucune par la police togolaise lorsqu’il s’était rendu à Lomé pour la campagne électorale.

Depuis neuf mois, le fils du premier président togolais, Sylvanus Olympio, assassiné par Eyadéma en 1963, attend que le pays qui avait accueilli la famille Olympio après ces faits sanglants lui délivre un autre passeport. Même les régimes militaires qui se sont succédés depuis le renversement de N’krumah n’avaient pas privé les Olympio de leurs droits, d’autant que ceux-ci sont inaliénables : l’épouse de Sylvanus Olympio était d’origine ghanéenne.

Afrique-Asie N°173 février 2004

Dépêches suivantes

Dépêches précédentes

UFC Live !

  • Vous devez installer le module flash correspondant à votre navigateur pour voir ce contenu.

WEB Radios - TV

WEB Radios
Tous unis pour un Togo libre et démocratique
jeudi
24 août 2017
Lomé 30°C (à 12h)