DEPECHE

Le département d’Etat américain "rassuré" par les déclarations du président Eyadéma

Le 4 septembre 2001, publié sur ufctogo.com

Le département d’Etat américain s’est dit "rassuré" par les déclarations du chef de l’Etat togolais, Gnassingbé Eyadéma, sur la tenue d’élections législatives et son intention de quitter le pouvoir en 2003.

"Nous sommes rassurés par les déclarations du président Eyadéma de respecter la Constitution et de quitter le pouvoir en 2OO3", a indiqué le département d’Etat dans un communiqué publié le 31 août et parvenu à l’AFP.

"Nous le prenons au mot et soutenons cette décision", précise le texte.

"Les Etats-Unis verront un amendement à la Constitution togolaise - par une Assemblée nationale composée d’un seul parti - permettant au président de solliciter un troisième mandat comme un pas important en arrière", poursuit le communiqué.

Le 3O août dernier, le Premier ministre togolais, Agbéyomé Kodjo, avait annoncé un report probable des élections législatives des 14 et 28 octobre. Il avait surtout appuyé une modification possible de la Constitution, qui ouvrirait la voie à une possible candidature en 2003 de M. Eyadéma, au pouvoir depuis 1967.

Le chef de l’Etat togolais avait réaffirmé dès le lendemain sa volonté de respecter la Constitution qui limite, dans son article 59, à deux le nombre de mandats présidentiels consécutifs.

"Les propos du Premier ministre n’engagent que lui-même", avait-il déclaré à l’AFP en marge du sommet sur le racisme qui se tient à Durban (Afrique du sud).

La France avait exprimé sa satisfaction lundi à propos des mêmes déclarations du président togolais.

"Les engagements pris par le président Eyadéma constituent le fondement de l’accord de Lomé du 29 juillet. Dans ce contexte, le communiqué très clair du président Eyadéma qui confirme ces engagements est particulièrement bienvenu", avait déclaré le porte-parole du quai d’Orsay, François Rivasseau.

L’annonce du Premier ministre avait suscité la colère des partis d’opposition, à un mois et demi d’un scrutin législatif très attendu et prévu par les accords de Lomé entre le pouvoir et l’opposition pour mettre fin à dix ans de troubles politiques.

Agence France-Presse (AFP), Lomé, Togo

Dépêches suivantes

Dépêches précédentes

UFC Live !

  • Vous devez installer le module flash correspondant à votre navigateur pour voir ce contenu.

WEB Radios - TV

WEB Radios
Tous unis pour un Togo libre et démocratique
lundi
23 octobre 2017
Lomé 27°C (à 22h)