DEPECHE

Le conseil des ministres discute du licenciement de 600 employés du secteur des phosphates au Togo

Le 23 janvier 2009, publié sur ufctogo.com

Le gouvernement togolais réuni en conseil des ministres à Lomé a débattu du licenciement la semaine dernière, de 600 employés de la société nouvelle des phosphates du Togo (SNPT).

Selon un communiqué du gouvernement, le Ministre des Mines, de l’Énergie et de l’Eau a présenté au cours de la réunion, une communication relative à la restructuration des ressources humaines à la Société Nouvelle des Phosphates du Togo.

Cette société est confrontée à d’énormes difficultés économiques dues, aux effets négatifs de la grève générale illimitée des années 90. Ce mouvement social l’avait empêché d’honorer ses engagements contractuels envers ses clients.

« Cette situation a également entraîné la vétusté du matériel d’exploitation et des difficultés de maintenance. Aujourd’hui cette société fait l’objet d’un plan de restructuration », explique le gouvernement.

Pendant que le gouvernement discute de leur situation, les 600 employés licenciés ont organisé un sit-in devant le siège de la société, dans la localité de Kpémé, pour manifester leur mécontentement.

« Nous voulons savoir, les critères sur lesquels, le licenciement a été opéré », a déclaré à la presse, un manifestant.

« Nous sommes licenciés sans préavis. Nous avons une direction qui ne se soucie pas des acquis des travailleurs, à cause de ces licenciements, les gens ont piqué des crises », a révélé un autre.

© Copyright APA

Dépêches suivantes

Dépêches précédentes

UFC Live !

  • Vous devez installer le module flash correspondant à votre navigateur pour voir ce contenu.

WEB Radios - TV

WEB Radios
Tous unis pour un Togo libre et démocratique
mercredi
26 avril 2017
Lomé 26°C (à 09h)