DEPECHE

Le choléra se déclare au Togo : deux morts sur une centaine de cas

Le 10 décembre 2006, publié sur ufctogo.com

Le ministre togolais de la santé, le Professeur Charles Kondi Agba a annoncé samedi, l’existence d’une « centaine de cas » de choléra ayant fait, à ce jour deux morts, dans la zone centrale du Togo.

Dans un entretien à APA, à Lomé, le Pr Agba a indiqué qu’avec l’harmattan (vent chaud et sec qui a commencé à balayer le pays) « les populations se regroupent autour de quelques points d’eau, et c’est à ces endroits que la contamination se fait ». Selon l’autorité, « la situation est maîtrisée ».

La difficulté, dans ce genre de situation, a expliqué le ministre, c’est que les premiers cas échappent souvent à la vigilance des familles et c’est ce qui donne le temps à la maladie de progresser et de faire ses premières victimes « avant que les gens réalisent qu’il s’agit de choléra », pour donner l’alerte.

La maladie est actuellement signalée dans les régions centrale et des Plateaux, de plus forte concentration humaine.

« Nous nous sommes préparés, en ce sens que avons pris toutes les mesures qu’il faut pour faire face à la situation, en envoyant les médicaments qu’il faut pour combattre le vibrion cholérique lui-même mais également, pour réhydrater les patients ».

Le ministère de la santé prévoit une descente sur le terrain dès mardi pour voir la situation de près « et sensibiliser à nouveau les populations afin que l’eau qu’elles consomment fasse l’objet de traitement préalable », a ajouté le Pr Agba.

Selon l’autorité togolaise, le choléra est presque endémique dans les zones telles que Lomé la capitale, mais elle resurgit souvent dans les zone rurales durant la saison sèche.

APA - Lomé, (Togo)

Dépêches suivantes

Dépêches précédentes

UFC Live !

  • Vous devez installer le module flash correspondant à votre navigateur pour voir ce contenu.

WEB Radios - TV

WEB Radios
Tous unis pour un Togo libre et démocratique
dimanche
26 mars 2017
Lomé °C (à 0h)