DEPECHE

Le Président béninois Yayi Boni a échappé jeudi à une embuscade

Le 16 mars 2007, publié sur ufctogo.com

Le cortège du président béninois, Yayi Boni, a essuyé jeudi soir aux environs de 20 heures 30, plusieurs coups de feu à hauteur de la ville de Ouèssè (environ 200 km au nord de Cotonou), a rapporté ce vendredi le quotidien privé Le Matinal.

Plusieurs membres de la garde présidentielle ont été blessés au cours de cette embuscade dont certains grièvement, mais le président Yayi Boni est sain et sauf.

L’incident s’est déroulé dans la zone de Parakou (400 km au nord de Cotonou), au cours de la campagne que mène le président Boni pour soutenir les candidats de la liste Force Cauris pour un Bénin émergent (FCBE).

« Les assaillants attendaient manifestement le passage de la suite présidentielle et l’attaque visait particulièrement le véhicule du chef de l’Etat, indique le journal, étayant sa thèse par le fait que le véhicule qui a essuyé le plus grand nombre de tirs occupait la place habituelle de la voiture présidentielle dans les cortèges.

Après l’attaque, le président Yayi Boni a dû rapidement se replier sur la ville de Parakou, tandis que les assaillants prenaient la clé des champs, précise le journal.

Quelque 2158 candidats dont 66 anciens députés et 28 maires postulent pour les 83 sièges du parlement béninois sur les listes des 26 formations politiques et alliances de partis.

Selon le code électoral en vigueur, les députés béninois sont élus au terme d’un scrutin direct sur une liste proportionnelle et l’attribution des sièges aux différentes listes s’effectue selon le système dit de quotient (simple) départemental.

Les sièges restants après ce calcul sont attribués selon la règle du plus fort reste.

APA-Cotonou (Bénin)

Dépêches suivantes

Dépêches précédentes

UFC Live !

  • Vous devez installer le module flash correspondant à votre navigateur pour voir ce contenu.

WEB Radios - TV

WEB Radios
Tous unis pour un Togo libre et démocratique
dimanche
28 mai 2017
Lomé 27°C (à 09h)