DEPECHE

Le Pape Benoît XVI prie pour le Togo lors de la bénédiction dominicale

Le 1er mai 2005, publié sur ufctogo.com

par Jill Serjeant

CITE DU VATICAN - Le nouveau pape Benoît XVI a renoué avec la tradition de la bénédiction dominicale en saluant des fenêtres de ses appartements pontificaux quelque 40.000 fidèles rassemblés en contrebas place Saint-Pierre.

Cette pratique avait été interrompue il y a près d’un mois, depuis la dernière apparition, poignante, de Jean Paul II.

Le 30 mars, devant une foule angoissée de pélerins et les caméras de télévision du monde entier, aucun mot compréhensible n’était sorti de la gorge du vieux pape agonisant au visage grimaçant de douleur.

Son successeur allemand a profité de l’événement pour prier pour un retour à la paix civile au Togo, petit pays d’Afrique de l’Ouest plongé dans une grave crise politique depuis la mort, le 5 février, du général-président Gnassingbé Eyadéma.

Les émeutes qui ont suivi l’annonce des résultats de l’élection présidentielle du 24 avril, qui a vu la victoire du fils Eyadéma, ont fait des dizaines de morts et provoqué un mini-exode dans les pays voisins.

"Aujourd’hui, je me sens proche du cher peuple togolais qui est malheureusement déchiré par les divisions internes", a déclaré le chef de l’Eglise catholique. Pour le peupe du Togo et pour tous les autres qui souffrent de la guerre, de la pauvreté et de la maladie, "je prie pour l’harmonie et la paix", a-t-il dit.

Dans un geste témoignant de sa volonté d’oecuménisme, Benoît XVI a également salué les orthodoxes et les catholiques qui fêtent ce dimanche Pâque et formé l’espoir d’une unité entre les églises catholique et orthodoxes.

Le pape, qui est âgé de 78 ans, a aussi salué en espagnol des fidèles venus de Madrid et de Barcelone et, faisant allusion à la Fête du travail, il a lancé un appel au respect et à la dignité des travailleurs dans le monde entier.

Par rapport à son charismatique prédécesseur surnommé "le Grand Communicateur", l’ancien cardinal de Munich a semblé un peu rigide et nerveux.

"On peut toujours sentir sa présence, plus proche que jamais", a observé Benoît XVI à propos de Jean Paul II.

Il a enfin dit sa reconnaissance pour les prières et du soutien reçus dans les premiers jours de son pontificat.

Dépêches suivantes

Dépêches précédentes

UFC Live !

  • Vous devez installer le module flash correspondant à votre navigateur pour voir ce contenu.

WEB Radios - TV

WEB Radios
Tous unis pour un Togo libre et démocratique
dimanche
25 juin 2017
Lomé 25°C (à 01h)