DEPECHE

Le PS français dénonce la situation politique au Togo et la famille Eyadéma

Le 23 juin 2005, publié sur ufctogo.com

Le Parti socialiste français (PS, opposition) a dénoncé la situation politique au Togo où "l’autorité politique reste entre les mains de la famille Eyadéma et de l’armée", dans un communiqué publié jeudi.

"La formation par le Premier ministre Edem Kodjo d’un nouveau gouvernement au Togo confirme que l’autorité politique de ce pays reste entre les mains de la famille Eyadéma et de l’armée", écrit le PS dans ce communiqué.

Le PS "constate sans surprise et avec consternation qu’après avoir servi le père en divisant l’opposition d’alors, Edem Kodjo se met au service du fils Eyadéma avec le même et vain projet de séduire l’Union".

Edem Kodjo, président de la Convergence patriotique panafricaine (CPP, opposition modérée), a été nommé Premier ministre par le président togolais Faure Gnassingbé. M. Kodjo, 67 ans, avait occupé ce poste de 1994 à 1996 lorsque le président Gnassingbé Eyadéma, décédé le 5 février, dirigeait le pays. Le gouvernement français a salué la nomination d’Edem Kodjo au poste de Premier ministre en espérant qu’elle aidera à la stabilité du pays.

La coalition de l’opposition dite "radicale" avait demandé le 27 mai à Faure Gnassingbé, élu le 24 avril lors d’un scrutin controversé, de désigner un Premier ministre issu de ses rangs.

Dépêches suivantes

Dépêches précédentes

UFC Live !

  • Vous devez installer le module flash correspondant à votre navigateur pour voir ce contenu.

WEB Radios - TV

WEB Radios
Tous unis pour un Togo libre et démocratique
jeudi
23 mars 2017
Lomé °C (à 0h)