DEPECHE

Le Conseil de l’Entente appelle les Nigérians à la "modération"

Le 15 mars 2000, publié sur ufctogo.com

Le Conseil de l’Entente a appelé les Nigérians "à la modération, à la compréhension mutuelle et au rejet de tout extrémisme", mercredi à l’issue d’une réunion à laquelle le président du Nigéria Olusegun Obasanjo avait pour la première fois été invité.

Cette réunion s’est tenue en deux temps dans le nord du Togo. Le président Obasanjo a rencontré ses homologues du Bénin, du Burkina de la Côte d’Ivoire, du Niger et du Togo, dans le salon d’honneur de l’aéroport de Niamtougou. Il a ensuite regagné son pays, alors que les présidents béninois Mathieu Kérékou, ivoirien, le général Robert Gueï, nigérien, Mamadou Tandja, et burkinabè, Blaise Compaoré gagnaient Pya, le village natal de leur hôte, le général Gnassingbé Eyadéma, pour poursuivre leurs discussions au cours d’un déjeuner.

Le communiqué publié à l’issue de ce "sommet extraordinaire" indique que les participants ont fait état de leur "vive préoccupaton face aux affrontements interreligieux qui ont eu récemment lieu au Nigéria". Ils "ont en outre félicité le président Obasanjo pour la sagesse avec laquelle il gère la question religieuse et l’ont assuré de leur ferme soutien dans son action pour faire respecter la constitution dont le peuple nigérian s’est librement doté, et faire prévaloir l’esprit de tolérance dans le pays frère".

Concernant la situation en Côte d’Ivoire, où la junte du général Gueï a pris le pouvoir le 24 décembre dernier, le communiqué indique : "Les chefs d’Etat ont pris note de la disponibilité des nouvelles autorités ivoiriennes à accélérer le processus de retour à une vie constitutionnelle normale dans le cadre d’élections libres, transparentes et ouvertes à toutes les formations politiques sans exclusive, et les ont encouragées dans ce sens".

Les chefs d’Etats "ont réaffirmé leur ferme engagement à oeuvrer dans le sens de la consolidation des bases de la démocratie, dans un esprit de tolérance, de respect et d’acceptation de l’autre, et à promouvoir la culture démocratique en tenant compte des valeurs et aspirations de leur populations". Ils ont exprimé au président Eyadéma "leur profonde gratitude pour son engagement constant en faveur de la paix, de la sécurité et de la stabilité en Afrique".

Enfin ils "ont exprimé leur profonde sympathie aux populations des Etats de l’Afrique australe et de Madagascar, en proie aux tragiques inondations de ces derniers jours". Le communiqué précise que les 5 pays membres du Conseil de l’Entente ont décidé d’"octroyer par l’intermédiaire du secrétariat général de l’OUA une aide de 100 millions de F CFA aux pays frappés par les inondations".
AFP

Dépêches suivantes

Dépêches précédentes

UFC Live !

  • Vous devez installer le module flash correspondant à votre navigateur pour voir ce contenu.

WEB Radios - TV

WEB Radios
Tous unis pour un Togo libre et démocratique
samedi
24 juin 2017
Lomé 26°C (à 10h)