DEPECHE

La police empêche un meeting de l’opposition

Le 18 août 2001, publié sur ufctogo.com

La police a empêché samedi à Lomé la tenue d’un meeting prévu par un collectif de partis et associations de l’opposition togolaise pour réclamer la libération du président du Comité d’action pour le renouveau (CAR), Me Yawovi Agboyibo.

Elle s’était déployée sur les lieux de la manifestation, un stade, avant l’arrivée des manifestants.

Les jeunes manifestants, qui se sont retirés dans une rue voisine du stade, ont mis le feu à des pneus qui ont été assez rapidement dégagés par les policiers.

Le ministre togolais de l’Intérieur, de la Sécurité et de la Décentralisation, le général Sizing Walla, avait, dans une correspondance au cours de la semaine, signifié au collectif des partis l’interdiction du meeting.

Il l’avait jugé non conforme à la Constitution togolaise et susceptible de déboucher sur des troubles à l’ordre public.

Les responsables du collectif ont cependant fait savoir qu’il allait maintenir l’organisation de la manifestation.

Un scénario similaire s’était produit le week-end dernier dans le même cadre et avec les mêmes motivations.

On rappelle que le leader du CAR a été condamné le 3 août dernier à six mois de prison ferme et placé sous mandat dépôt, pour "diffamation" à l’encontre du Premier ministre togolais, Messan Agbéyomé Kodjo.

Agence PANAPRESS, Lomé, Togo

Dépêches suivantes

Dépêches précédentes

UFC Live !

  • Vous devez installer le module flash correspondant à votre navigateur pour voir ce contenu.

WEB Radios - TV

WEB Radios
Tous unis pour un Togo libre et démocratique
mardi
23 mai 2017
Lomé 28°C (à 00h)