DEPECHE

La police disperse une marche de l’opposition

Le 16 juin 2001, publié sur ufctogo.com

La police togolaise a violemment dispersé, samedi à Lomé, une "marche pacifique" de l’opposition en lançant des grenades lacrymogènes dans les groupes de manifestants.

Très tôt le matin, la police avait investi les lieux de rassemblement dans le quartier de Bè, un quartier populaire de Lomé, empêchant à la marche d’évoluer sur son itinéraire jusqu’au Centre administratif, le point prévu de son arrivée. La marche a été organisée par les responsables des partis de l’opposition, la Convention démocratique des Peuples africains (CDPA), l’Union des Forces de Changement (UFC), le Comité d’Action pour le Renouveau (CAR) et la Convention patriotique panafricaine (CPP) ainsi que d’autres petites formations politiques.

Les dirigeants de certains syndicats et du Conseil des Etudiants de l’Université de Lomé (CEUL) ont également pris part à la manifestation qui avait pour but de réclamer l’organisation, dans la transparence, des futures élections législatives, le paiement des bourses aux étudiants et de meilleures conditions d’études ainsi que la libération du journaliste Messan Lucien emprisonné.

Les manifestants entendaient également dénoncer les abus de pouvoir et le manque de liberté de la presse. La marche avait auparavant été déclarée interdite par le ministre de l’Intérieur, de la Sécurité et de la Décentralisation, le général Sizing Walla.

Panafricaine de Presse (PANAPRESS), Lomé, Togo

Dépêches suivantes

Dépêches précédentes

UFC Live !

  • Vous devez installer le module flash correspondant à votre navigateur pour voir ce contenu.

WEB Radios - TV

WEB Radios
Tous unis pour un Togo libre et démocratique
mercredi
26 juillet 2017
Lomé 25°C (à 20h)