DEPECHE

La police disperse une manifestation de l’UFC à Lomé

Le 12 janvier 2000, publié sur ufctogo.com

La police togolaise a violemment dispersé mercredi matin à Lomé une marche de protestation organisée par l’Union des Forces de Changement (UFC-opposition) de Gilchrist Olympio. L’intervention des forces de l’ordre a semé la panique dans les rues de la capitale togolaise, notamment aux abords du grand marché qui a été déserté par les commerçantes. De nombreuses boutiques ont également baissé leurs rideaux.

La police avait pris position sur l’itinéraire que devait emprunter les manifestants qui voulaient protester contre la célébration du 33ème anniversaire de l’arrivée au pouvoir du général Gnassingbe Eyadema, le 13 janvier 1967, à la faveur d’un coup d’état militaire. La marche a été organisé pour protester également contre l’assassinat du premier président du Togo, Sylvanus Olympio, le père du leader de l’UFC, tué lors d’un premier coup d’état en 1963. La police a utilisé des grenades lacrymogènes pour disperser les manifestants qui avaient enflammé des pneus sur les artères de la capitale togolaise.

Le ministre de l’intérieur, le général Sizing Walla, avait interdit la marche sous prétexte qu’il ne pouvait assurer la sécurité des manifestants.

AFP

Dépêches suivantes

Dépêches précédentes

UFC Live !

  • Vous devez installer le module flash correspondant à votre navigateur pour voir ce contenu.

WEB Radios - TV

WEB Radios
Tous unis pour un Togo libre et démocratique
lundi
29 mai 2017
Lomé 31°C (à 12h)