DEPECHE

La police disperse des manifestations de rue à Lomé

Le 3 août 2001, publié sur ufctogo.com

Le procès du leader du Comité d’Action pour le Renouveau (CAR), Me Yawovi Agboyibo, condamné vendredi matin à Lomé à 6 mois de prison et 100.000 francs CFA d’amende avec mandat de dépôt, s’est déroulé sous haute surveillance policière.

Les forces de l’ordre ont été déployées en grand nombre dans les environs du palais de justice avant l’ouverture de l’audience, les militants et sympathisants de son parti massés aux abords du tribunal n’ont pas pu manifester du fait de la présence massive des forces de l’ordre.

Peu après l’annonce du verdict du tribunal, ils se sont repliés dans un quartier populaire de Lomé, Be, réputé favorable à l’opposition, pour organiser des manifestations de rue.

Les éléments de la brigade anti-émeute déployés sur les lieux ont vite fait de disperser les manifestants. Ils ont aussi pris position vendredi matin autour du siège du CAR, empêchant tout regroupement de personnes.

On rappelle que le leader du CAR était poursuivi pour diffamation par le Premier ministre togolais, Messan Agéyomé Kodjo.

Agence PANAPRESS, Lomé, Togo

Dépêches suivantes

Dépêches précédentes

UFC Live !

  • Vous devez installer le module flash correspondant à votre navigateur pour voir ce contenu.

WEB Radios - TV

WEB Radios
Tous unis pour un Togo libre et démocratique
mercredi
29 mars 2017
Lomé °C (à 0h)