DEPECHE

La SADC sur un éventuel boycott du sommet de Lomé

Le 31 mai 2000, publié sur ufctogo.com

Le président en exercice de la Communauté de développement d’Afrique australe (SADC), le chef de l’état Mozambicain Joaquim Chissano, a annoncé la tenue cette semaine d’une réunion ministérielle de l’organisation pour décider du boycott ou non du sommet de l’OUA prévu du 10 au 12 juillet à Lomé, au Togo.

"Une réunion ministérielle aura lieu cette semaine mais je ne sais à quelle date", a déclaré M. Chissano, ajoutant que les ministres doivent conseiller les chefs d’état sur la décision à prendre par rapport au sommet de Lomé.

Le gouvernement angolais a lancé une vaste campagne de sensibilisation auprès des états membres de l’OUA, leur demandant de boycotter le sommet de Lomé.

Luanda accuse le gouvernement togolais d’avoir violé les sanctions décrétées par l’ONU contre le mouvement rebelle de l’UNITA (Union nationale pour l’indépendance totale de l’Angola). "Nous devons examiner la situation pour savoir qui participera au sommet et qui n’y participera pas", a expliqué le président Mozambicain. "Nous devons mener une étude avant de nous prononcer sur la question", a-t-il souligné.

Interrogé sur la position de la CEDEAO (Communauté économique des États de l’Afrique de l’ouest), M. Chissano a indiqué qu’aucun pays membre de cette organisation n’envisageait de boycotter le sommet. "D’après ce que j’ai cru comprendre à Abuja, il apparaît que tous les pays membres de la CEDEAO prendront part au sommet", a-t-il conclu.

Panafrican News Agency (PANA)

Dépêches suivantes

Dépêches précédentes

UFC Live !

  • Vous devez installer le module flash correspondant à votre navigateur pour voir ce contenu.

WEB Radios - TV

WEB Radios
Tous unis pour un Togo libre et démocratique
mercredi
26 avril 2017
Lomé 26°C (à 09h)