DEPECHE

La LTDH du Togo exige une contre autopsie du corps d’Agbobli

Le 21 août 2008, publié sur ufctogo.com

Lomé, Togo - La Ligue togolaise des droits de l’Homme (LTDH) a exigé jeudi une contre autopsie du corps de l’ex-ministre de la Communication et président du Mouvement pour le développement national (MODENA), Atsutsé Kokouvi Agbobli, retrouvé mort vendredi dernier sur une plage de la capitale togolaise.

Dans un communiqué publié à Lomé, la LTDH émet des doutes sur la principale conclusion de l’autopsie diligentée par le procureur de la République, Robert Baoubadi Bakaï, attribuant la mort de M. Agbobli à une "intoxication médicamenteuse".

La LTDH "exige une expertise indépendante" et demande l’ouverture, "sans délai", d’une enquête indépendante pour élucider les causes de sa mort.

Elle s’est déclarée "inquiète du regain d’insécurité qui resurgit alors que toutes les actions sont menées pour que le citoyen togolais puisse circuler librement".

Selon le procureur de la République, le médecin légiste qui a procédé à l’autopsie ne dispose pas de matériel permettant de déterminer avec exactitude la composition chimique des produits à l’origine de la mort du politicien.

PANA

© Copyright PANA

Dépêches suivantes

Dépêches précédentes

UFC Live !

  • Vous devez installer le module flash correspondant à votre navigateur pour voir ce contenu.

WEB Radios - TV

WEB Radios
Tous unis pour un Togo libre et démocratique
mercredi
24 mai 2017
Lomé 27°C (à 09h)