DEPECHE

La France refuse le visa à quatre joueurs de l’équipe nationale Espoirs du Cameroun

Le 5 juin 2008, publié sur ufctogo.com

Quatre joueurs de l’équipe nationale de football Espoirs du Cameroun, dont le capitaine, retenus par l’encadrement technique pour prendre part au regroupement, le 6 juin 2008 à Paris, en prélude au match amical contre la sélection Espoirs du Japon, le 12 juin prochain à Tokyo, n’ont pu obtenir leur visa d’entrée en France, a appris, jeudi, APA auprès du ministère camerounais des Sports et de la Fédération camerounaise de football (FECAFOOT).

Les quatre joueurs, qui évoluent dans le championnat d’élite du Cameroun, en occurrence, le capitaine Amour Patrick Tignyemb, Bebey Kingué, Jean Fridolin Ngambé et Ousmaïla Baba, ayant participé à la qualification de l’équipe aux Jeux olympiques de Pékin, en Chine, devraient retrouver leurs coéquipiers, tous des professionnels, dans la capitale française.

Officiellement, les responsables consulaires français n’ont donné aucune raison justifiant ce rejet, d’où « la surprise » des autorités camerounaises. « On ne comprend pas les raisons de ce refus, d’autant que les dossiers des joueurs étaient complets. Le rendez-vous a été pris une semaine à l’avance, ce qui veut dire qu’en réalité, toutes les démarches légales ont été scrupuleusement observées », a indiqué un responsable du ministère des Sports.

« Nous avons fourni toutes les justificatifs, y compris l’autorisation de sortie du Premier ministre comprenant la liste officielle de la délégation camerounaise, y compris les joueurs », a-t-il précisé.

A la FECAFOOT, on n’arrive non plus à comprendre ce rejet, d’où la démarche en cours pour que ce « refus soit officiellement motivé », a estimé un vice-président de la fédération, ajoutant que « cette situation incompréhensible va causer beaucoup de désagréments à la sélection Espoirs ».

Approchés par APA, les responsables consulaires français ont laconiquement réagit, suggérant « d’adresser une requête au consul général de France » pour d’amples informations.

Des observateurs sont d’avis que cette démarche participe à lutter contre l’immigration en France. Un avis rejeté en bloc par la FECAFOOT, indiquant que les quatre joueurs concernés ont régulièrement séjourné en France dans le cadre du regroupement de la sélection olympique.

© Copyright APA

Dépêches suivantes

Dépêches précédentes

UFC Live !

  • Vous devez installer le module flash correspondant à votre navigateur pour voir ce contenu.

WEB Radios - TV

WEB Radios
Tous unis pour un Togo libre et démocratique
mercredi
24 mai 2017
Lomé 27°C (à 09h)