DEPECHE

La France juge indispensable le respect de la légalité au Togo

Le 6 février 2005, publié sur ufctogo.com

PARIS (Reuters) - Au lendemain du décès du président Gnassinge Eyadema, la France juge dimanche "indispensable" le "strict respect de la légalité" pour assurer l’intérim du pouvoir au Togo.

"La France estime indispensable le respect dela constitution togolaise. La transition doit donc être assurée, conformément aux dispositions de cette constitution, et dans le strict respect de la légalité, par le président de l’Assemblée nationale", a déclaré le porte-parole du ministère des Affaires étrangères.

"Au-delà de cette période intérimaire, il appartiendra au peuple togolais de s’exprimer librement et démocratiquement", a ajouté le Quai d’Orsay.

"Dans la nouvelle étape qui s’ouvre pour le Togo, il est essentiel de veiller à ce que le processus du dialogue avec l’Union européenne, entamé sous l’égide du président Eyadema, se poursuive et aboutisse le plus rapidement possible", a souligné le ministère dans un communiqué.

Le président nigérian Olusegun Obasanjo, président en exercice de l’Union africaine, a condamné samedi soir la désignation, par l’armée togolaise, de Faure Gnassingbe à la présidence du Togo à la suite du décès de son père.

La Constitution togolaise prévoit qu’en cas de décès du président, l’intérim soit confié au président de l’Assemblée nationale, actuellement Fambare Ouattara Natchaba. Un scrutin présidentiel doit en outre être organisé dans un délai de 60 jours.

Reuters

Dépêches suivantes

Dépêches précédentes

UFC Live !

  • Vous devez installer le module flash correspondant à votre navigateur pour voir ce contenu.

WEB Radios - TV

WEB Radios
Tous unis pour un Togo libre et démocratique
samedi
24 juin 2017
Lomé 26°C (à 05h)