DEPECHE

La FIDH contre l’aministie au Togo

Le 8 septembre 2006, publié sur ufctogo.com

Une délégation de la FIDH, menée par son président Sidiki Kaba, a rencontré à Paris le président togolais, Faure Gnassingbé.

La lutte contre l’impunité a été au coeur de la discussion entre les responsables de la Fédération internationale des ligues des droits de l’homme et le chef de l’Etat togolais.

Dans une interview accordée à la BBC, Sidiki Kaba, le président de la FIDH a demandé au président togolais de rejeter toute idée d’aministie.

La FIDH a recommandé des sanctions immédiates contre les éléments des forces de sécurité responsables des crimes les plus graves contre la population civile.

Sidiki Kaba a par ailleurs appelé les autorités de Lomé à mettre sur pied dans les plus brefs délais une commission vérité comme le prévoit l’accord politique global.

La FIDH a insisté sur la nécessité de préciser le mandat et la composition de cette commission pour assurer son indépendance, et les perspectives judiciaires.

En outre, la FIDH a appelé le chef de l’Etat à prendre toutes les mesures utiles pour que le Togo ratifie au plus vite le Statut de la Cour pénale internationale. Cette ratification constituerait un symbole fort de prévention des crimes les plus graves.

BBC Afrique

Dépêches suivantes

Dépêches précédentes

UFC Live !

  • Vous devez installer le module flash correspondant à votre navigateur pour voir ce contenu.

WEB Radios - TV

WEB Radios
Tous unis pour un Togo libre et démocratique
mardi
27 juin 2017
Lomé °C (à 0h)