DEPECHE

La CEDEAO attend une réponse du Togo mardi "au plus tard"

Le 15 février 2005, publié sur ufctogo.com

Les présidents de la Communauté économique des Etats d’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) attendent une réponse "demain (mardi) au plus tard" des autorités du Togo à leur exigence d’un retour à l’ordre constitutionnel, a annoncé lundi un responsable de l’organisation.

"Ils attendent la réponse. Ils ont dit que ça doit être dans les plus brefs délais ... demain au plus tard", a déclaré à l’AFP la porte-parole de la CEDEAO, Adrienne Diop.

Samedi, une délégation de haut niveau du régime togolais s’était entretenue à Niamey pendant plusieurs heures à huis clos avec le président de la CEDEAO, le chef de l’Etat nigérien Mamadou Tandja.

La CEDEAO, qui a condamné un "coup d’Etat" au Togo, insiste pour un retour à l’ordre constitutionnel, avec une transition de deux mois dirigée par le président de l’Assemblée nationale, Fambaré Natchaba Ouattara, actuellement au Bénin, suivie d’élections.

Faure Gnassingbé, fils du président défunt Gnassingbé Eyadéma, a prêté serment le 7 février après avoir été désigné par l’armée, un choix ensuite avalisé par les députés grâce à une révision à la hâte de la Constitution.

La communauté internationale a réclamé le retour à la légalité constitutionnelle et l’organisation rapide d’élections.

AFP

Dépêches suivantes

Dépêches précédentes

UFC Live !

  • Vous devez installer le module flash correspondant à votre navigateur pour voir ce contenu.

WEB Radios - TV

WEB Radios
Tous unis pour un Togo libre et démocratique
mardi
25 avril 2017
Lomé 28°C (à 04h)