DEPECHE

L’opposition togolaise dénonce Faure Gnassingbé et appelle à une marche de protestation

Le 2 août 2007, publié sur ufctogo.com

Des partis de l’opposition togolaise dont l’Union des forces de changement (UFC) et des organisations de la société civile appellent à une marche samedi prochain pour dénoncer l’impunité et la dégradation des conditions de vie de la population togolaise, a appris APA jeudi auprès des organisateurs.

« Nous voulons par cette marche dire non à l’impunité dans notre pays et dire notre ras-le-bol face à la dégradation vertigineuse des conditions de vie du peuple togolais », a déclaré à APA Claude Ameganvi, secrétaire général du Parti des travailleurs et membre de la coordination de la marche.

Les organisateurs de la marche s’élèvent contre le « silence coupable » des autorités face à la question de l’impunité au Togo.

Ils évoquent les assassinats d’hommes politiques comme Tavio Amorin tué en juillet 1992, le docteur Marc Atidépé, tué la même année, et Gaston Edeh en février 1994.

Ils dénoncent aussi « le massacre » de militants de l’opposition dans la lagune de Lomé le 21 avril 1991 et la mort de 500 Togolais (selon une mission de vérification de l’ONU) lors de la présidentielle d’avril 2005 au Togo.

Les opposants s’insurgent également contre des propos de Faure Gnassingbé sur la question de l’impunité au Togo et sur la problématique de l’impunité au Togo.

« Des poursuites judiciaires initiées dans un climat de vive tension et dans un contexte de soupçon de partialité de la justice, soulèverait certainement d’autres problèmes encore plus complexes », avait déclaré le Président Faure le week-end dernier dans la ville d’Atakpamé (160 km au nord de Lomé) lors du lancement d’une campagne nationale de sensibilisation contre la violence et l’impunité.

Claude Ameganvi interprète les propos du chef de l’Etat togolais comme une volonté de rejeter aux calendes grecques le règlement du problème de l’impunité.

« Lui (Faure Gnassingbé), est mal venu car une bonne partie des crimes ont été commis à son profit », a réagi Améganvi.

Pour lui, le discours de Faure Gnassingbé veut dire : « Silence on triche ! Silence on vole ! Silence on va massacrer ! ».

Les initiateurs de la manifestation entendent aussi protester contre la dégradation des conditions de vie des Togolais avec les délestages qui s’intensifient, les coupures intempestives de l’eau, le non payement des salaires et des pensions, et la vie chère.

« Malgré cette situation calamiteuse dans un pays qui va mal et qui se dégrade de jour en jour, une gabegie se développe et qui voit le clan de la famille présidentielle accaparer les richesses du Togo », a déploré Ameganvi.

APA-Lomé (Togo)

Dépêches suivantes

Dépêches précédentes

UFC Live !

  • Vous devez installer le module flash correspondant à votre navigateur pour voir ce contenu.

WEB Radios - TV

WEB Radios
Tous unis pour un Togo libre et démocratique
vendredi
15 décembre 2017
Lomé 32°C (à 14h)