DEPECHE

L’UJOA demande la libération du journaliste togolais Lucien Messan

Le 11 juin 2001, publié sur ufctogo.com

L’Union des journalistes de l’Afrique de l’ouest (UJAO) a demandé au président togolais Eyadema de grâcier le journaliste togolais Lucien Messan, condamné à 18 mois de prison dont six avec sursis.

Dans une lettre au chef de l’Etat togolais, dont une copie a été transmise à l’AFP, l’UJUO estime que la condamnation du journaliste et directeur de la rédaction de l’hebdomadaire "Le Combat du Peuple" (opposition) "est une atteinte grave à la liberté de presse" et une "tentative de musellement de la presse par les autorités gouvernementales".

Elle demande au président Eyadema "d’user de la grâce présidentielle" pour la libération du journaliste et "d’assurer le respect de la liberté de presse au Togo".

Lucien Messan a été condamné le 5 juin pour faux et usage de faux pour avoir signé un communiqué de l’Association togolaise des éditeurs de la presse privée (ATEPP), alors qu’il n’exerce pas la fonction de directeur de publication au sein de ce journal.

L’ATEPP avait qualifié son procès "de violation des droits de la presse et d’affaire politique", tandis que le ministre de l’Intérieur, le général Sizing Walla, a démenti de son côté toute arrière-pensée politique.

Agence France-Presse (AFP), Dakar, Sénégal

Dépêches suivantes

Dépêches précédentes

UFC Live !

  • Vous devez installer le module flash correspondant à votre navigateur pour voir ce contenu.

WEB Radios - TV

WEB Radios
Tous unis pour un Togo libre et démocratique
dimanche
20 août 2017
Lomé 27°C (à 18h)