DEPECHE

L’UFC, le CAR et la CDPA refusent de répondre à l’invitation des facilitateurs

Le 1er février 2000, publié sur ufctogo.com

Les facilitateurs du dialogue inter-togolais ont dénoncé mardi les 3 principaux partis de l’opposition togolaise qui boycottent les travaux du Comité paritaire de suivi (CPS) de l’accord conclu en juillet par le camp présidentiel et l’opposition au président Gnassingbé Eyadéma.

Dans un communiqué transmis à l’AFP, les facilitateurs "analysent l’attitude des trois partis comme un refus de poursuivre le dialogue et un désavoeu à l’égard du collège des facilitateurs qui a pourtant la tâche de favoriser la poursuite des négociations notamment en période de crise". Les quatre facilitateurs du dialogue inter-togolais représentent l’Union européenne, la Francophonie, l’Allemagne et la France. Le Comité d’action pour le renouveau (CAR) de Yao Agboyibo, la Convention démocratique des peuples africains (CDPA) de Léopold Gnininvi et l’Union des forces de changement (UFC) de Gilchrist Olympio boycottent depuis le début de l’année les travaux du CPS. Ils protestent contre le rejet par l’assemblée nationale togolaise, dominée par la mouvance présidentielle, d’un projet de code électoral unanimement adopté par le CPS. Ce projet prévoit une Commission électorale nationale indépendante (CNI). Le parlement l’a rejeté pour "non conformité de certaines de ses dispositions" avec la constitution.

Dans leur communiqué, les facilitateurs ont "dénoncé solennellement l’attitude des trois partis qui, en refusant la table de négociations, n’offrent aucune alternative au règlement de la présente crise et remettent en cause le principe même du dialogue engagé il y a un an."
Arrivés dimanche à Lomé, le facilitateur représentant l’UE, l’Autichien Georg Reisch, celui de l’Allemagne Paul-Joachim von Stulpnagel, et un représentant du faciliatateur français Bernard Stasi ont tenté en vain de reunir les protagonistes de la crise togolaise.
Le CAR, la CDPA et l’UFC ont maintenu leur position et ont refusé de répondre à l’invitation des facilitateurs. Les facilitateurs "regrettent de ne plus avoir les moyens, dans les circonstances actuelles, de poursuivre leur tâche de facilitation".

AFP

Dépêches suivantes

Dépêches précédentes

UFC Live !

  • Vous devez installer le module flash correspondant à votre navigateur pour voir ce contenu.

WEB Radios - TV

WEB Radios
Tous unis pour un Togo libre et démocratique
dimanche
17 décembre 2017
Lomé 27°C (à 02h)