DEPECHE

L’UFC appelle à la création d’un comité de suivi de l’accord politique

Le 10 octobre 2006, publié sur ufctogo.com

L’Union des Forces de Changement ( UFC), l’un des principaux partis d’opposition au Togo, a demandé lundi la mise en place dans un "bref délai" d’un comité de "suivi" de l’accord politique signé en août à Lomé.

"Nous demandons l’installation dans un bref délai du comité de suivi de l’accord politique.

C’est cette structure qui saura si les actes posés vont dans le bon sens", a déclaré le secrétaire général de l’UFC, Jean Pierre Fabre.

Les acteurs politiques togolais ont signé, le 20 août, un " accord politique global" qui prévoit notamment la formation d’un gouvernement "d’union nationale" et l’organisation d’élections législatives, à l’expiration du mandat de l’actuel Parlement en octobre 2007.

Cet accord, signé sous la médiation du président burkinabé Blaise Compaoré, prévoit la mise en place d’un "comité de suivi" chargé de "veiller" à son application.

"Nous ne comprenons pas pourquoi ce comité n’est pas mis en place, plus d’un mois après la signature de l’accord politique. Les derniers événements, notamment la formation du gouvernement, appellent à la mise en place rapide de ce comité", a indiqué M. Fabre.

Le 20 septembre, un nouveau gouvernement d’union nationale, composé de plusieurs personnalités de l’opposition, a été formé au Togo, mais l’UFC a refusé d’y participer, à l’exception de son deuxième vice-président, Amah Gnassingbé, qui est toutefois entré au gouvernement au titre individuel.

Xinhua

Dépêches suivantes

Dépêches précédentes

UFC Live !

  • Vous devez installer le module flash correspondant à votre navigateur pour voir ce contenu.

WEB Radios - TV

WEB Radios
Tous unis pour un Togo libre et démocratique
mercredi
22 novembre 2017
Lomé 27°C (à 22h)