DEPECHE

L’UE condamne "un coup d’Etat" au Togo

Le 9 février 2005, publié sur ufctogo.com

L’Union européenne "considère comme un coup d’Etat" la désignation de Faure Gnassingbé pour succéder à la présidence du Togo à son père Gnassingbé Eyadéma et appelle à "une transition pacifique vers un régime démocratique", a indiqué la présidence luxembourgeoise de l’UE mercredi.
"L’UE condamne toute violation des dispositions constitutionnelles régissant l’intérim du pouvoir, qu’elle considère comme un coup d’Etat", a déclaré la présidence, en présentant dans le même communiqué "ses sincères condoléances à la famille du Président Eyadéma et au peuple togolais".

L’UE appelle "tous les responsables politiques et les institutions de l’Etat à oeuvrer en vue d’une transition pacifique vers un régime démocratique", a réaffirmé le Luxembourg.

"Elle suit avec préoccupation l’évolution de la situation politique au Togo et se rallie aux déclarations faites par les Nations unies, l’Union africaine et la CEDEAO (Communauté économique des Etats d’Afrique de l’ouest) appelant au respect du processus démocratique", ajoute le communiqué.

L’Union africaine avait affirmé lundi sa "détermination à imposer des sanctions" contre le Togo si "la légalité constitutionnelle" n’est pas rapidement rétablie dans ce pays.

Malgré les pressions internationales, Faure Gnassingbé a été porté au pouvoir par l’armée togolaise et nommé chef de l’Etat, après une réforme rapide de la Constitution. Son père est décédé le 5 février, après 38 ans de pouvoir sans interruption.

AFP

Dépêches suivantes

Dépêches précédentes

UFC Live !

  • Vous devez installer le module flash correspondant à votre navigateur pour voir ce contenu.

WEB Radios - TV

WEB Radios
Tous unis pour un Togo libre et démocratique
samedi
24 juin 2017
Lomé 26°C (à 22h)