DEPECHE

L’Onu dénonce des violations les droits de l’Homme au Togo

Le 2 novembre 2002, publié sur ufctogo.com

La Commision de l’Onu pour les droits de l’Homme a fait part de son inquiétude vendredi concernant des violations des libertés fondamentales imputées aux forces de sécurité togolaises.

L’instance onusienne, composée de 18 experts indépendants, accuse ces forces d’avoir tué ou arrêté arbitrairement un grand nombre de Togolais, des opposants politiques en particulier. Elle évoque également des cas de torture, qui serait "pratique courante" de la part de policiers et de membres du personnel pénitentiaire.

La Commission fait également état de harcèlement et d’arrestations de journalistes, et déplore le manque d’accès aux médias des partis d’opposition. Le Togo fait partie des Etats dont le cas est examiné par la Commission, réunie depuis trois semaines à Genève. "La Commission s’inquiète particulièrement des allégations faisant état de nombreuses exécutions extra-judiciaires et d’arrestations arbitraires", a déclaré l’un de ses membres, l’Allemand Eckart Klein, lors d’une conférence de presse. Dans son communiqué, la Commission déplore que les autorités de Lomé aient fait preuve de mauvaise volonté pour faire toute la lumière sur ces allégations.

Dimanche dernier, le Togo avait organisé des élections législatives boycottées par les principaux partis de l’opposition.

Reuters

Dépêches suivantes

Dépêches précédentes

UFC Live !

  • Vous devez installer le module flash correspondant à votre navigateur pour voir ce contenu.

WEB Radios - TV

WEB Radios
Tous unis pour un Togo libre et démocratique
lundi
25 septembre 2017
Lomé 23°C (à 05h)