DEPECHE

L’OMS tire la sonnette d’arlarme : le « H5N1 » plus mortel que le Sars

Le 14 janvier 2004, publié sur ufctogo.com

L’Organisation mondiale de la santé a tiré la sonnette d’alarme mercredi : le virus, qui a déjà fait au moins trois morts en Asie, sera redoutable s’il se propage chez l’homme.

Agée de 15 mois, une fillette est soignée à l’hôpital de Hanoï, mercredi, où l’on suspecte qu’elle souffre de la grippe aviaire. Un autre bébé et un adulte sont toujours hospitalisés, et des analyses sont en cours afin de déterminer si le virus est responsable de la mort de neuf autres enfants au Vietnam depuis la mi-octobre.

Avec le Japon et la Corée du Sud, qui a renforcé mercredi ses mesures de quarantaine et abattu près de 90.000 volailles pour enrayer un nouveau foyer de grippe aviaire, signalé lundi après neuf jours de trêve, le Vietnam est l’un des trois pays touchés. Responsable de l’épidémie, le virus H5N1, qui avait déjà affecté l’Asie en 1997.

Restée confinée au continent asiatique, cette épidémie avait alors inquiété le monde entier. Surtout, elle avait provoqué la mort de six personnes et celle de millions de poulets malades, entraînant un abattage massif de volailles. C’était aussi la première fois que le virus était passé directement des oiseaux aux humains.

Mercredi, l’OMS a mis en garde contre la dangerosité de ce virus, potentiellement beaucoup plus redoutable que le Sars : en 1997, « H5N1 » avait tué un tiers des personnes infectées (6 sur 18).

Libération

Dépêches suivantes

Dépêches précédentes

UFC Live !

  • Vous devez installer le module flash correspondant à votre navigateur pour voir ce contenu.

WEB Radios - TV

WEB Radios
Tous unis pour un Togo libre et démocratique
mardi
24 octobre 2017
Lomé 27°C (à 02h)