DEPECHE

L’Afrique de l’Est touchée à son tour par les tsunamis

Le 26 décembre 2004, publié sur ufctogo.com

Les tsunamis provoqués par le puissant séisme qui a ébranlé dimanche l’Asie du Sud-Est ont commencé à inonder certaines zones du littoral d’Afrique de l’Est, à plus de 6.000 kilomètres de l’épicentre.

Au moins une personne a été tuée et plusieurs autres sont portées disparues au Kenya, où des milliers de touristes passent leurs vacances de Noël. Des dizaines de bateaux ont fait naufrage et la police a précisé qu’elle avait fait fermer de nombreuses plages.

Dans les pays de la Corne de l’Afrique, en Tanzanie et dans plusieurs îles de l’Ouest de l’océan Indien, des inondations de basses terres et des modifications du rythme des marées ont été observées.

A Malindi, au Kenya, un homme qui se baignait a trouvé la mort. Et trois autres sont présumés noyés, a annoncé Mobeya Mogaka, responsable de la police locale. On ignorait si ces victimes étaient kényanes ou non.

"QUATRE MAREES HAUTES EN SIX HEURES"

Des dizaines de bateaux de pêche ont par ailleurs été coulés à Malindi, a précisé Mogaka.

"Nous avons eu quatre marées hautes et quatre marées basses en six heures", a déclaré à Reuters le porte-parole d’une station balnéaire de Malindi.

Aux Seychelles, certaines routes de bord de mer ont été englouties par une soudaine montée des eaux de deux mètres. Des centaines d’habitations ont été privées d’électricité en raison d’une panne de courant.

Les pompiers de l’archipel s’employaient par ailleurs à enlever les poissons rejetés sur la piste de l’aéroport par chacune des vagues d’une marée anormalement grande.

De son côté, le gouvernement britannique a mis en garde ses ressortissants à Madagascar, aux Iles Maurice, aux Seychelles, au Kenya et en Tanzanie contre les risques associés aux tsunamis.

Conséquence du séisme, un mini raz-de-marée, qui n’a pas fait de victime, s’est également produit sur les côtes de la Réunion.

En Somalie, de nombreux bateaux ont été coulés. L’Ile Maurice semblait encore relativement épargnée, bien que des inondations peu importantes ont été relevées. A Madagascar et aux Comores, les habitants ne faisaient état d’aucune perturbation.

Reuters - Visiter le site

Dépêches suivantes

Dépêches précédentes

UFC Live !

  • Vous devez installer le module flash correspondant à votre navigateur pour voir ce contenu.

WEB Radios - TV

WEB Radios
Tous unis pour un Togo libre et démocratique
samedi
23 septembre 2017
Lomé 27°C (à 19h)