DEPECHE

Interdiction formelle de pétards sur tout le territoire du Togo

Le 25 décembre 2006, publié sur ufctogo.com

Le gouvernement togolais, par le biais du ministère de l’intérieur, rappelle à la population, la loi interdisant l’importation, la vente et l’usage des pétards sur toute l’étendue du territoire national, a-t-on constaté sur place.

Le ministère de l’Intérieur a estimé, dans un communiqué, que « la période de fêtes donne l’occasion à des réjouissances populaires qui sont malheureusement ponctuées par des jets de pétards aux bruits très assourdissants qui troublent la quiétude des citoyens et de nature à instaurer un climat de peur généralisé ».

« Afin d’éviter tout débordement et de prévenir des troubles à l’ordre public, un arrêté ministériel interdit désormais l’importation, la vente et l’usage des pétards", ajoute le communiqué.

"Les produits assimilés et toute reproduction factice d’armes à feu ou sous forme de jouet sur l’ensemble du territoire national sont également interdits", précise le gouvernement dans son communiqué.

Les médias, à longueur de journée, reproduisent ce communiqué largement diffusé sur les ondes des radios et largement accueilli dans l’opinion publique togolaise.

Le ministère de l’Intérieur lance une « sévère mise en garde aux éventuels contrevenants qui s’exposent à la rigueur de la loi ».

Des instructions formelles sont données aux forces de sécurité, aux agents de l’administration des Douanes et du ministère du Commerce afin d’effectuer des contrôles sur les frontières et effectuer des saisies, rechercher et faire punir les contrevenants, indique le communiqué.

« Cela fait une dépense de moins pour les parents qui sont tout le temps acculés par les enfants pour les questions de jouets en fin d’année. En plus ça va permettre à nos oreilles de rester en paix », ironise un père de famille heureux.

De part et d’autre de Lomé, la capitale, des détonations de pétards sont parfois entendues à des kilomètres à la ronde.

Aucune statistique officielle fiable n’est disponible sur la part des pétards dans le marché des jouets au Togo.

Toutefois, la période des fêtes de fin d’année transforme tout le pays en "champ de tirs" avec des détonations et des douilles disséminés aux quatre coins d’une ville en proie aussi à quelque incendies provoqués par l’imprudence de mains inexpertes.

La loi interdisant formellement les pétards au Togo date de décembre 2004. Depuis les années 90, les détonations de pétards pouvaient se confondre avec celles de certaines armes à feu, surtout à un moment sensible où le pays traversait une grave crise socio-politique.

Agence de Presse Africaine (APA)

Dépêches suivantes

Dépêches précédentes

UFC Live !

  • Vous devez installer le module flash correspondant à votre navigateur pour voir ce contenu.

WEB Radios - TV

WEB Radios
Tous unis pour un Togo libre et démocratique
lundi
23 octobre 2017
Lomé 27°C (à 22h)