DEPECHE

Insurrection anti-française en Côte d’Ivoire

Le 7 novembre 2004, publié sur ufctogo.com

L’armée française a détruit les deux avions qui ont participé au bombardement ainsi que trois hélicoptères, soit la quasi totalité de l’aviation ivoirienne. Depuis ce moment-là les manifestations anti-françaises se sont multipliées. Après le raid qui a fait 9 morts parmi les soldats français de la force Licorne, les manifestations anti-français se sont multipliées la nuit de samedi à dimanche à Abidjan.

Comme à chaque regain de tension, des dizaines de milliers de manifestants des partisans de Laurent Gbagbo sont descendus dans les rues. Le lycée français Jean M. a été brûlé et sa directrice a du être hélitreuillée. Partout des scènes de pillages ont été enregistrées dans des restaurants et des commerces appartenant à des Français.

Quatre écoles françaises ont été mises à sac et incendiées. Alors que de nombreux accrochages ont opposé soldats français et ivoiriens près de l’aéroport d’Abidjan. Paris a fermement appelé le président à prendre ses responsabilités et à ramener le calme en Côte d’Ivoire. La France a également décidé de renforcer ses positions sur place. Cette nuit, l’aviation ivoirienne a été neutralisée et Paris a mis en alerte toutes ses unités positionnées en Afrique.

RTBF (Belgique) - Visiter le site

Dépêches suivantes

Dépêches précédentes

UFC Live !

  • Vous devez installer le module flash correspondant à votre navigateur pour voir ce contenu.

WEB Radios - TV

WEB Radios
Tous unis pour un Togo libre et démocratique
dimanche
23 juillet 2017
Lomé 27°C (à 16h)