DEPECHE

Indifférence à Lomé après le nul des « Eperviers » face au Costa Rica au mondial des U-17

Le 18 août 2007, publié sur ufctogo.com

C’est avec une indifférence que certains togolais ont suivi la première sortie de leur équipe nationale cadette à la coupe du monde des cadets face au Costa Rica soldé par un score de 1- 1, a constaté APA.

« Qu’ils gagnent ou pas ça ne me dit pas grande chose », a lâché Ampah Johnson, étudiant à l’université de Lomé.

« Avant je suivais de près notre football national mais maintenant avec les crises et les problèmes je suis découragé », a dit Johnson qui avoue ne plus savoir où il a laissé les tee-shirts à l’effigie des « Eperviers » qu’il avait.

Les habituels maillots et tee-shirts jaunes souvent visibles dans les rues de Lomé lors de ces genres de rendez-vous sont rares.

« Je n’ai rien vendu depuis plusieurs jours ; personne ne vient acheter », se plaint Kossi Agouzé, vendeur de maillots et gadgets à l’effigie de l’équipe du Togo.

« Moi je ne me suis pas gêné pour suivre ce match », a confié pour sa part Ambroise Atigossou, conducteur de taxi moto.

Il y avait tout de même des attroupements dans quelques quartiers de Lomé autour de postes téléviseurs exposés à la devanture des boutiques et autres débits de boissons.

Seule la télévision nationale a retransmis en direct le match alors que la radio nationale a juste branché le son de la télévision sur ses antennes.

Les radios et télévisions privées qui, habituellement assuraient la retransmission soit depuis les stades ou à partir de leurs studios à Lomé n’ont diffusé que leurs programmes habituels ou de la musique.

Pour Gerson Dovlo, rédacteur en chef de la radio Sport FM, cette situation est liée en partie à la crise à la FTF.

« La nouvelle crise et la situation d’incertitude a tout chamboulé ; les medias n’ont pas arrêté de parler de la crise, et on oublié de mobiliser tant les ressources pour la couverture de la coupe du monde que la population autour des cadets », déplore le journaliste.

La Fédération togolaise de football (FTF) a connu une crise de succession, suite à la suspension de 8 ans infligée par la Confédération africaine de football (CAF) à Tata Avlessi, l’ancien président de la FTF.

Les autorités togolaises ont mis en place un comité de gestion de 11 membres chargé d’administrer la FTF et d’organiser de nouvelles élections en vue de doter l’institution d’un nouveau bureau exécutif dans un délai de 6 mois mais l’initiative est diversement appréciée.

APA-Lomé (Togo)

Dépêches suivantes

Dépêches précédentes

UFC Live !

  • Vous devez installer le module flash correspondant à votre navigateur pour voir ce contenu.

WEB Radios - TV

WEB Radios
Tous unis pour un Togo libre et démocratique
lundi
24 avril 2017
Lomé 27°C (à 02h)