DEPECHE

Haiti : Asile incertain en Afrique pour le président déchu

Le 1er mars 2004, publié sur ufctogo.com

Quel pays voudra bien accueillir Jean-Bertrand Aristide ? Sa présence a d’abord été signalée en République dominicaine, voisine d’Haïti. Après un démenti américain, le consul haïtien à Saint-Domingue a parlé d’une escale à Antigua, dans les Antilles. Le Panama a ensuite accordé l’asile politique au président déchu, à la demande du secrétaire d’Etat Colin Powell, selon le ministre panaméen des affaires étrangères. A Washington, nouveau démenti.

La présidente du Panama, Mireya Moscoso, parle désormais d’"un pays africain, vers lequel -l’ex-président Aristide- essaye d’aller". Le premier pays d’Afrique pressenti n’a pas tardé à refuser : "Le royaume du Maroc n’a pas l’intention de répondre favorablement à toute demande éventuelle d’asile politique du président Aristide."

La réaction du deuxième pays évoqué a été moins catégorique : "Nous ne sommes au courant de rien concernant une éventuelle venue en Afrique du Sud", assure Pretoria. En attendant que le gouvernement sud-africain soit "au courant", M. Aristide et son épouse sont arrivés, lundi 1er mars, à Bangui. L’ancien couple présidentiel a été reçu au salon d’honneur par les autorités civiles et militaires centrafricaines. Une source du protocole d’Etat précise que M. Aristide devrait rester quelques jours en Centrafrique, avant de se rendre en exil en Afrique du Sud.

Haiti Impact & AP

Dépêches suivantes

Dépêches précédentes

UFC Live !

  • Vous devez installer le module flash correspondant à votre navigateur pour voir ce contenu.

WEB Radios - TV

WEB Radios
Tous unis pour un Togo libre et démocratique
mardi
25 avril 2017
Lomé 28°C (à 00h)