DEPECHE

Gilchrist Olympio : « La Cedeao n’est pas crédible sans l’appui de l’UA »

Le 4 mars 2005, publié sur ufctogo.com

Gilchrist Olympio, leader du principal parti d’opposition : « La Cedeao n’est pas crédible sans l’appui de l’UA »

M. Gilchrist Olympio, président de l’Union des forces du changement (Ufc), dans une interview accordée, hier à la Pana, s’est dit « sceptique » quant à la capacité de la Communauté économique des Etats d’Afrique de l’Ouest (Cedeao) de garantir des élections transparentes au Togo. « La Cedeao est jeune et manque de ressources. Nous n’allons pas suivre tout ce qu’elle dit », a affirmé M. Olympio qui estime que l’institution sous-régionale « n’est pas crédible si elle ne bénéficie pas de l’appui de l’Union africaine » pour assister le Togo dans l’organisation d’élections démocratiques et transparentes. Le leader de l’Ufc compte également sur l’Union européenne pour « venir à la rescousse de la Cedeao » dans la mise en œuvre du processus d’organisation de ces élections dont la date est fixée au 24 avril 2005.

Abordant la question de la nécessité d’une candidature unique de l’opposition, Gilchrist Olympio, qui s’est déclaré candidat, a affirmé que cela n’empêche pas une éventuelle concertation avec les autres partis pour désigner le candidat devant représenter l’opposition démocratique. Gilchrist Olympio s’est par ailleurs élevé contre les dispositions de la Loi électorale exigeant des candidats la résidence au Togo durant les douze mois précédant les consultations. « Comment pourrais-je résider au Togo, quand on tire sur moi et sur mes amis, et qu’après, on lance contre moi un mandat d’arrêt international qui a contribué à mon arrestation à Dusseldorf et à Milan ? », s’est-il interrogé.

PANA

Dépêches suivantes

Dépêches précédentes

UFC Live !

  • Vous devez installer le module flash correspondant à votre navigateur pour voir ce contenu.

WEB Radios - TV

WEB Radios
Tous unis pour un Togo libre et démocratique
dimanche
20 août 2017
Lomé 27°C (à 12h)