DEPECHE

Faure Gnassingbé candidat à l’élection présidentielle, nouvelles manifestations de l’opposition

Le 19 février 2005, publié sur ufctogo.com

LOME (AP) - Plusieurs milliers de Togolais ont une nouvelle fois manifesté samedi pour demander la démission du nouveau président togolais Faure Gnassingbé, installé au pouvoir par l’armée après la mort de son père, Gnassingbé Eyadéma, et candidat au scrutin présidentiel.

Le nouveau chef de l’Etat a annoncé devant ses partisans qu’il était candidat à l’élection présidentielle qui sera organisée d’ici 60 jours, comme il s’y est engagé vendredi. L’opposition a dénoncé cette candidature. « Le roi est mort et le régent explique qu’il veut prendre sa place. Ce n’est pas possible au Togo », a affirmé le militant Yawovi Agboyibo.

Depuis l’installation au pouvoir de Faure Gnassingbé, le 5 février, quelques heures seulement après le décès soudain de son père, les grèves et manifestations de l’opposition se sont multipliées au Togo.

Aucune violence n’était à déplorer dans l’immédiat. Des policiers anti-émeutes non armés escortaient les manifestants, tandis que des soldats montaient la garde près des lieux stratégiques de la capitale, dont les banques.

AP

Dépêches suivantes

Dépêches précédentes

UFC Live !

  • Vous devez installer le module flash correspondant à votre navigateur pour voir ce contenu.

WEB Radios - TV

WEB Radios
Tous unis pour un Togo libre et démocratique
mardi
28 mars 2017
Lomé °C (à 0h)