DEPECHE

Eyadema veut (enfin) lutter contre la pédophilie

Le 16 juin 2004, publié sur ufctogo.com

A l’occasion de la journée de l’Enfant Africain qui aura lieu le mercredi 16 juin, le pouvoir du Général Eyadema se réveille. Il n’est jamais trop tard pour bien faire...

La lutte contre l’exploitation sexuelle des enfants dans le tourisme est au centre des travaux d’un atelier de concertation qui a regroupe depuis lundi matin à Lomé des délégués du Ministère togolais du Tourisme et des Loisirs et des représentants d’Organisations non gouvernementales (ONG) engagées dans la protection de l’enfant au Togo.

Organisée par ledit Ministère et placée sous le thème "Enfants, l’avenir du tourisme", cette rencontre a lieu en prélude à la Journée de l’Enfant africain qui sera célébrée le mercredi 16 juin prochain.

Le présent atelier se veut le cadre d’une approche de stratégies pour combattre l’enrôlement des mineurs et notamments du sexe feminin dans l’industrie sexuelle du tourisme. Le phénomène est d’autant plus inquiétant qu’il n’a pas laissé indifférente la ministre du Tourisme et des Loisirs, Mme Ebina Dorothée Ilodje, à l’ouverture officielle des travaux.

"Au Togo, mieux que les chiffres qui pourraient traduire la mesure du phénomène, un tour dans certains quartiers de nos villes ou aux abords de certains établissements hôteliers est révélateur des dangers auxquels sont exposés nos enfants", a-t-elle déploré. Elle a également souligné "qu’à l’heure où les maladies sexuellement transmissibles et les SIDA constituent de véritable pandémies, nous nous devons de tirer la sonnette d’alarme en usant de toutes les voies appropriées de sensibilisation, de protection et de prévention".

Les villes togolaises et surtout Lomé, la capitale, offrent depuis environ une décennie le spectacle desolant du tourisme sexuel impliquant les enfants de 9 à 12 ans.

Le fléau s’explique notamment par la pauvreté, selon le Ministère togolais des Affaires sociales, de la Promotion de la Femme et de la Protection de l’Enfance.

Parmi les ONG participant à l’atelier, on distigue Plan International-Togo et WAO-Afrique très actives dans la protection de l’enfance au Togo et dans la sous-région ouest-africaine.

Amadoo - Visiter le site

Dépêches suivantes

Dépêches précédentes

UFC Live !

  • Vous devez installer le module flash correspondant à votre navigateur pour voir ce contenu.

WEB Radios - TV

WEB Radios
Tous unis pour un Togo libre et démocratique
mercredi
18 octobre 2017
Lomé 27°C (à 01h)