DEPECHE

Embourbement du dialogue politique inter-togolais

Le 14 septembre 2004, publié sur ufctogo.com

Lomé, Togo (PANA) - La rencontre entre l’opposition et le
gouvernement togolais vendredi à Lomé n’a pas permis aux acteurs
politiques de parvenir à des accords sur plusieurs points
capitaux de leurs divergences, a appris la PANA, de sources
concordantes.

Le président du Comité d’action pour le renouveau (CAR), Yawovi
Agboyibo, a déclaré à la PANA que l’opposition a souhaité que le
pouvoir et le Rassemblement du peuple togolais (RPT, au pouvoir)
fassent un seul bloc et non deux entités différentes lors des
négociations.

L’opposition a également contesté le caractère que le pouvoir a
donné à la rencontre, affirmant qu’il ne s’agit pas d’une
consultation, mais d’un dialogue.

Elle a également souhaité que les engagements du Togo vis-à-vis
de l’Union européenne (UE) soient inscrits à l’ordre du jour de
la rencontre, ce qu’a rejeté le RPR soulignant que le gouvernement
n’a de comptes à rendre qu’à l’UE.

Le secrétaire général du Rassemblement du peuple togolais (RPT),
Dama Dramani, a dénoncé l’attitude des responsables de
l’opposition, les accusant de vouloir exclure son parti du
dialogue politique.

Le 25 août dernier l’opposition et le pouvoir avaient montré des
signes allant dans le sens d’un dialogue.

Le deuxième round de leur rencontre qui a eu lieu vendredi à Lomé
a plutôt révélé de profondes divergences sur plusieurs questions.

Dans un communiqué publié le 7 septembre, l’Union des forces du
changement (UFC), avait contesté la synthèse faite par le
gouvernement de la rencontre du 25 août.

Lomé - 11/09/2004

Dépêches suivantes

Dépêches précédentes

UFC Live !

  • Vous devez installer le module flash correspondant à votre navigateur pour voir ce contenu.

WEB Radios - TV

WEB Radios
Tous unis pour un Togo libre et démocratique
jeudi
20 juillet 2017
Lomé 28°C (à 15h)